Blog

Vignette de Se concentrer pour réussir

Se concentrer pour réussir

L'attention est cette faculté à la base de nombreuses réussites qui consiste à mobiliser ses différents sens que sont la vue, l'ouïe, le toucher, l'odorat, le goût pour capter les informations qui nous entourent.
A l'école, ou même dans la vie professionnelle, un manque d'attention peut avoir des répercussions très dérangeantes. Ainsi, à l'école, l'élève inattentif ne peut suivre un cours ou une leçon efficacement. Au travail, un adulte qui n'est pas attentif aux directives peut mettre en péril une mission. Au quotidien, l'attention vous fait gagner du temps : une personne attentive est plus performante : elle remarque les choses que d'autres ne perçoivent même pas. Elle mémorise et apprend plus vite. Une personne attentive est par ailleurs fiable : on peut compter sur elle.
Vignette de Comment rendre votre cerveau performant ?

Comment rendre votre cerveau performant ?

Souvent on compare la mémoire à un ordinateur. En fait c'est l'inverse : c'est bien l'ordinateur qui est calqué sur la mémoire. Dans un ordinateur, vous avez un processeur, qui pourrait correspondre à votre cerveau, de la mémoire vive, qui permet à votre ordinateur d'être multi tâche. Cette mémoire vive correspond à votre mémoire de travail. Et puis vous avez le disque dur qui correspondrait à votre mémoire à long terme. Comparer la mémoire et l'ordinateur est pas mal, mais la meilleure analogie est celle-ci : un arbre.
Vignette de Lire vite et mémoriser : vrai ou faux ?

Lire vite et mémoriser : vrai ou faux ?

La lecture rapide, popularisée notamment par la méthode Richaudeau, est un sujet très en vogue... car très souvent accompagné de l'argumentaire suivant : " lire vite permet de mémoriser plus vite ". C'est malheureusement inexact. Et ça explique pourquoi à ce jour je n'ai jamais vraiment soutenu les méthodes de lecture rapide.Je préfère, et de loin, la lecture efficace.
Explications : on le sait aujourd'hui, grâce à des appareils très shophistiqués comme l'Eye Tracker, qu'une information met un certain temps, très bref, pour être capté par la rétine. Cette information est ensuite dirigée vers d'autres systèmes d'encodages qui permettent de la décrypter. Tout ceci se fait à une vitesse étourdissante, de l'ordre de la milliseconde.
Vignette de Illusion, perception, mémoire : quand le cerveau se trompe

Illusion, perception, mémoire : quand le cerveau se trompe

Je vous propose une immersion dans ce monde fascinant que sont les illusions. Qu'est-ce qu'une illusion ? C'est une perception erronée de la réalité. Il y a évidemment plusieurs formes d'illusions mais, ce qu'il y a d'intéressant dans leur étude, ce sont nos limites perceptives. Nous faisons confiance à nos sens : ce que nous voyons, ce que nous entendons etc... Et nous percevons comme vrai ce que nous captons avec nos 5 sens. Or la réalité n'est pas toujours aussi simple. Parfois, il faut savoir prendre de la distance, faire appel à son esprit critique et prendre de la hauteur pour ne pas commettre d'erreur. 
Vignette de Le rôle premier de votre mémoire de travail

Le rôle premier de votre mémoire de travail

Un élément important que vous devez comprendre par rapport à la mémoire, c'est que son rôle principal est avant tout de vivre l'instant présent. Vous avez réellement, pour simplifier, deux types de mémoire. La première est une mémoire à court terme qu'on appelle mémoire de travail. Son rôle, comme son nom l'indique, sert à travailler. C'est une mémoire dite immédiate : elle traite les informations dans l'instant. L'autre forme de mémoire est la mémoire dite à long terme dans laquelle sont stockés vos souvenirs permanents. On l'appelle aussi mémoire implicite : c'est la mémoire du par cœur. C'est une mémoire automatique.
Vignette de Les plaintes mnésiques ou les problèmes de mémoire

Les plaintes mnésiques ou les problèmes de mémoire

Dans les formations et conférences que j'anime, une question brûle les lèvres de certains participants : "est-ce que je suis atteint d'Alzheimer ?" Soyons clair : je ne suis ni médecin, ni neurologue et encore moins voyant : les cours et les méthodes que j'enseigne et que je diffuse n'ont aucune portée thérapeutique. Pour la simple et bonne raison qu'il n'existe pas à ce jour de traitement pour soigner la maladie d'Alzheimer. Mon rôle est de diffuser, vulgariser, mettre à disposition du grand public des données souvent abstraites. Afin de les rendre pratiques. Cela implique bien évidemment d'être informé et même formé. Mais en aucun cas une méthode pour la mémoire, quelle qu'elle soit, ne pourra être la solution face à des maladies neurodégénératives de type Alzheimer. Tout ce que je peux faire, c'est bien évidemment vous expliquer ce qu'est cette maladie et, le cas échéant, vous orienter vers un spécialiste qui sera plus à même de répondre à toutes les questions que vous vous posez.
Vignette de Comment apprendre la musique ?

Comment apprendre la musique ?

Il y a quelques années, j'ai rencontré à Rennes Françoise Le Galloudec. Françoise est pianiste et chef de chœur, licenciée en musicologie. Fille d'une institutrice formée à la pédagogie Freinet qui un jour a rencontré la famille Martenot à l'origine d'une pédagogie musicale, c'est tout naturellement que Françoise a décidé, depuis 1987, de perpétuer cet enseignement. Je vous propose une interview en vidéo pour découvrir Françoise et la pédagogie Martenot.
Vignette de Mémoriser des chiffres, des nombres, des dates

Mémoriser des chiffres, des nombres, des dates

Souvent, les gens s'adressent à moi en me demandant si je ne connais pas une méthode (miraculeuse de préférence) pour mémoriser les nombres, les dates d'anniversaire, les numéros de téléphone etc. Je leur réponds toujours par l'affirmative.

Le seul problème, c'est que s'il existe effectivement des trucs pour mémoriser tous les chiffres ou nombres qu'on veut, ils demandent en retour un minimum de travail. Parce qu'on ne mémorise pas un chiffre ou un nombre de la même façon qu'une liste de courses.

Un nombre, un chiffre, n'est pas palpable et ne représente qu'une quantité. Ce n'est pas une chose et encore moins une personne. Si je vous donne le nombre 69812365, il vous faudra un peu plus de temps pour le mémoriser que le mot « fauteuil », par exemple, qui comporte pourtant 8 lettres, quand notre nombre comporte 8 chiffres. Le problème, c'est qu'une suite de lettres représente normalement un concept, une idée, alors qu'une suite de chiffres ne représente qu'un nombre... souvent abstrait. L'enjeu se situe donc au niveau de la clarification.
Vignette de Les Autistes Savants : un problème de synesthésie ?

Les Autistes Savants : un problème de synesthésie ?

Si vous avez déjà vu le film Rain Man, vous vous souvenez sans doute de cette séquence où Dustin Hoffman compte instantanément des allumettes tombées par terre. Son personnage, inspiré de l'autiste savant Kim Peek, a permis à l'époque au monde entier de découvrir l'existence de personnes atteintes de ce qu'on appelle le Syndrome d'Asperger.

En deux mots, le syndrome d'Asperger, du nom de son découvreur, caractérise des personnes capables de développer une compétence très pointue dans un domaine souvent réservé. Ce syndrome est un trouble du comportement apparenté à une certaine forme d'autisme.

Dans le cadre de mes formations sur la mémoire, il n'est pas rare qu'on m'interpelle sur le sujet. Peut-on, nous aussi, développer de telles capacités mnésiques et intellectuelles ? Rien n'est impossible, mais c'est un peu plus complexe qu'il n'y paraît.

Une mémoire étonnante... mais spécialisée

Il faut bien prendre conscience que les autistes savants présentent très souvent des troubles du comportement : hypersensibles, ils n'aiment pas, par exemple, les environnements trop bruyants. Ils sont pour la plupart incapables de comprendre le second degré. Déchiffrer une émotion leur semble impossible. Certains développent et entretiennent des Troubles Obsessionnels du Comportement (TOC).
Vignette de Le Camp des Milles : un devoir de mémoire collective

Le Camp des Milles : un devoir de mémoire collective

Dans le cadre d'une intervention, cette fois pour le réseau APM, j'ai eu la chance de visiter le Camp des Milles, situé près de Aix-en-Provence. Cette journée était l'occasion d'aborder une forme de mémoire, collective, impliquée dans le développement de soi : c'est par l'intégration de connaissances que vous développez votre personnalité toute votre vie. L'intérêt d'une telle démarche est d'associer le contexte (le lieu) et le savoir.
Au-delà du lieu, c'est toute une réflexion qui est proposée au visiteur : comment expliquer que des êtres humains organisent des génocides ? Quels mécanismes psychologiques permettent de convaincre une majorité de personnes d'adhérer au principe même du génocide ? Comment éviter que ça se reproduise ?

Flux RSS des commentaires
Flux RSS des pages