Alain Lieury

Mémoire et vocabulaire

Première conférence TEDx : mémoriser et présenter un contenu de 18 minutes

Premier TEDx à Roanne
Premier TEDx à Roanne
Photo : Iker Aguirre
Il y a quelques années que je suis sollicité pour intervenir pour un TEDx, que vous connaissez probablement. La première fois, c'était sur La Rochelle où finalement ma thématique n'était pas tout à fait raccord avec la leur. La seconde fois à Paris où les dates ne correspondaient pas. Et cette troisième demande, sur Roanne, avec une équipe vraiment formidable. Ce billet est un compte-rendu mais aussi un mode d'emploi pour appréhender efficacement ce type d'intervention.
Ce que j'ai appris à aimer dans mon activité, c'est parler en public. Quelque chose qui me faisait vraiment peur quand j'étais plus jeune. Adolescent, j'appréhendais viscéralement tous ces oraux qu'on nous imposait. Cela me rendait vraiment très anxieux. Ce n'est que par la pratique, le temps que j'ai vraiment appris. Et pourtant, il existe des stratégies pour se lancer. Des stratégies pour :
  • être plus confiant le jour J
  • mémoriser efficacement un contenu
  • restituer ce contenu de façon impactante
Car discourir n'est pas qu'un simple exercice de mémoire : c'est aussi un exercice de scène. Et sur des interventions comme TEDx, vous devez vraiment être bon ce jour là. Car vous n'avez que 18 minutes pour faire passer votre message.

TEDx : l'art d'inspirer les autres

J'ai eu plusieurs réactions à la fin de mon intervention : "On aurait aimé continuer un peu plus" ou "Pourriez-vous m'expliquer ceci ?" ou encore "Votre intervention était limpide". Tout l'art et la manière d'une intervention chronométrée est au départ de ne pas se laisser embarquer dans ce piège qui consiste à vouloir transmettre un maximum d'informations en un temps très court. Non, vous devez au contraire cibler rapidement une idée principale et la développer sur ce laps de temps. De façon à ce que votre auditoire retienne au moins une idée.

18 minutes pour convaincre : la stratégie du W

C'est compliqué de faire des choix. Je pourrais vous parler et vous enseigner l'art de la mémoire des heures durant. D'ailleurs, la plupart de mes interventions durent de 5h00 à plus de 20h00 ! Comment dès lors se limiter à parler 18 minutes ? La solution est de cibler une idée majeure. Pour ma part, j'ai décidé de parler de la mémoire de travail : ses limites, ses pièges. Le tout dans un contexte : celui de mémoriser des prénoms.
Maintenir et relancer l'attention par la stratégie du W
Maintenir et relancer l'attention par la stratégie du W
Photo : Iker Aguirre

La promesse : le haut du W

A mon avis, une intervention de type TEDx, au-delà de la volonté d'inspirer les autres, est aussi le moment idéal pour attirer l'attention. Pour "teaser" : votre travail, votre personne, votre univers. Si vous arrivez à donner envie aux gens d'aller plus loin, d'en savoir plus, je pense que vous avez gagné. Mais pour y parvenir, votre intervention doit être accrocheuse : elle doit respecter une courbe d'intérêt, avec des temps forts pour relancer certains temps faibles.
La stratégie que j'ai utilisée ici est celle du W : 3 temps forts (qui correspondent au 3 sommets du W). Au tout début, je démarre par une expérience qui implique mon auditoire dans son intégralité. L'idée est de les interpeller et de leur faire une promesse : "à la fin, vous comprendrez tout". On est au premier sommet du W.

Un peu de storytelling

Vient ce moment où vous vous présentez. Personnellement, je préfère l'associer à un contexte. Plutôt que de parler de moi, de qui je suis, j'ai choisi de leur raconter le contexte qui m'a amené à développer cette activité sur l'art de la mémoire : "Tout a commencé alors que, jeune magicien, j'ai eu envie d'agrémenter mes interventions par la mémorisation des prénoms de mes spectateurs" etc. Cette partie, au format "storytelling" permet de garder l'intérêt du public et de rendre plus sympathique votre présentation. Il n'y a, à mon sens, rien de pire qu'une présentation linéaire de sa personne où on raconte ses victoires, avec des "JE" à tout bout de champs : "Au cours de ma carrière, J'ai fait ci, JE suis passé par là, J'ai découvert ça" etc. Non, prenez plutôt un moment de votre vie en rapport avec votre sujet et racontez votre histoire. Si vous n'avez pas envie de trop parler de vous, racontez l'histoire de quelqu'un qui pourrait avoir vécu une situation qui illustre vos propos.

Relancez l'attention

Vient ce moment où vous allez commencer à révéler un de vos "secrets" ou toute autre information qui vaut son pesant d'or. A la fin de ma présentation, en tout cas de l'histoire que je raconte, je termine par cette anecdote où j'ai retenu plus de 100 prénoms en une soirée : "Dans quelques instants, je vous dirai exactement comment faire". A cet instant précis, par cette nouvelle promesse, je me situe sur le second sommet du W : j'ai fait une première promesse pour attirer l'attention, je me suis ensuite embarqué sur une présentation qui garde l'intérêt mais qui, naturellement, endort un peu les gens et là je leur dis qu'ils sauront tout dans un instant. Mais avant ça : "Laissez-moi vous raconter comment tout cela fonctionne".

L'analogie

J'avais au départ prévu une diapositive mais au final j'ai préféré m'en passer pour privilégier une analogie physique : j'ai utilisé une bouteille d'eau pour expliciter le fonctionnement de la mémoire. C'est souvent plus fort dans la tête des gens : détourner un objet pour l'associer à une théorie est en général percutant. Et a priori ça a fonctionné car on m'en a pas mal parlé à la fin. Vous appuyer sur un objet qui, au départ, ne semble avoir aucun lien avec votre propos, déroute naturellement, dans un premier temps, l'esprit de votre public. C'est volontaire. Vous attisez ainsi leur curiosité. Vous maintenez leur intérêt, leur attention. Et vous êtes prêt pour le final.

L'explication

C'est le grand moment : comment un mnémonsite gère-t-il sa mémoire de travail pour mémoriser des prénoms ? Comment un magicien gère-t-il celle des autres pour créer des illusions ? Nous voici arrivé au troisième sommet du W. Le public est toute ouïe. L'idée c'est de provoquer des applaudissements nourris à la fin par le "clou du spectacle". Je leur révèle ainsi ma méthode pour mémoriser les 100 prénoms en une soirée en leur rappelant les quelques notions abordées avec la bouteille d'eau et je termine par l'explication simple d'une illusion (qu'ils pourront refaire chez eux). La boucle est bouclée, les gens applaudissent et je sais qu'ils s'en rappelleront.

Mémoriser et présenter : ça s'apprend !

Evidemment, pour proposer une telle structure, vous devez maîtriser votre contenu. Il existe tout un tas de techniques pour mémoriser des discours. Ces techniques et stratégies font l'objet d'une formation en ligne. Je vous explique absolument toute ma méthode pour mémoriser, retrouver les bonnes informations et surtout dans un confort maximum. Car au-delà de mémoriser, l'enjeu c'est de le faire de façon sereine !

Ce que j'ai appris depuis 1989

C'est en 1989 que je me suis produit en public pour la première fois. Je n'avais aucune notion de prise de parole. Encore moins de présentation. J'ai fait des tas d'erreurs et je me suis formé sur le tas. Que de temps perdu ! Aujourd'hui, en peu de temps je vous fais profiter de toute mon expérience. Je vous explique les stratégies pour :
  • mémoriser
  • retrouver les informations
  • contrôler votre niveau de stress
  • et présenter efficacement
C'est un tout. Vous devez aussi savoir briser la glace, faire preuve d'un peu d'humour et provoquer chez votre public l'envie de vous applaudir. Tout cela, encore une fois, s'apprend et je vous encourage vivement à vous former. C'est à ce prix que vous pourrez intervenir de façon efficace, cohérente, impactante et fluide.

Vos réactions (3)

Votre proposition s'applique-telle également aux cas extrêmes ? Ex : Une personne introvertie qui devrait prendre la parole devant une assemblée d' une centaine (voir plus) de personnes et leur exposer une idée, un système plus précisément en un court laps de temps (plus ou moins vos 18mn). Cordialement.

par Mano , il y a 2 ans

Bonjour Mano, la méthodologie rassemble en effet des outils et techniques pour présenter un discours de façon efficace ; ceci dit, si votre problème c'est de gérer votre stress, même si il y a une vidéo sur cette gestion, vous pouvez aussi travailler de votre coté sur la relaxation. Après, ce type d'exercice qui consiste à parler en public est naturellement "angoissant" la première fois. On y passe tous. Je vous donne mes conseils pour un maximum de confort :)

par Vincent Delourmel , il y a 2 ans

Bonjour, où est le lien vers la formation?
merci

par gillou , il y a 2 ans

Disponible dès demain, jeudi ! :)

par Vincent Delourmel , il y a 2 ans

Felicitation

par Visiteur , il y a 2 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Alain Lieury

Mémoire et vocabulaire