Ils ont réussi sans diplômes

Des souvenirs aux faux souvenirs

Comment développer son attention ?

L'attention : première passerelle de votre mémoire
L'attention : première passerelle de votre mémoire
source - Nicolas Alejandro
Une des expressions les plus connues en ce qui concerne la mémoire est "mémoire visuelle" ou "mémoire auditive". En fait, la mémoire n'est ni visuelle, ni auditive. Quand on dit qu'on a une mémoire visuelle, on sous-entend qu'on mémorise mieux avec les yeux. Ceux qui prétendent posséder une mémoire auditive sont plus réceptifs au son. Même si la mémoire est avant tout sensorielle et donc dépendante de TOUS les sens, c'est vrai que nous avons tous une préférence.
Maintenant, si vous voulez optimiser votre capacité de mémorisation, commencez dès aujourd'hui à impliquer tous vos sens : regardez, écoutez, touchez, goûtez, sentez. Plus vous encoderez l'information de différente façon, mieux vous retiendrez. Pourquoi ? D'une part parce que vous serez amené à solliciter tous vos sens. Il vous faudra alors être 5 fois plus attentif ! Ensuite, vous prendrez plus de temps pour mémoriser. La mémoire aime bien qu'on prenne son temps.  
Si vous vous contentez de mémoriser en répétant, répétant, répétant, vous obtiendrez le même résultat que le bricoleur qui s'évertue à planter un clou avec une pantoufle : vous parviendrez à vos fins, mais vous n'aurez pas forcément utilisé les bons outils qui vous auraient permis de gagner du temps et de la qualité.
Rappelez vous que : 
  • On distingue 3 formes de mémoire : la mémoire procédurale (vos automatismes), la mémoire épisodique (le contexte) et la mémoire sémantique (vos connaissances, votre raisonnement).
  • Deux niveaux principaux de mémorisation : la mémoire à court terme et la mémoire à long terme.
  • L'oubli est dû principalement au temps qui passe. 
  • Une information qui n'est pas réactivée depuis un certain temps s'estompe naturellement.
  • L'autre cause de l'oubli est le manque d'attention.
  •  Un souvenir se forme grâce aux liens que les neurones d'un même circuit tissent entre eux. 

Être attentif, c'est impliquer tous ses sens

Pour bien mémoriser, il est donc important d'être attentif. L'attention découle naturellement de l'intérêt qu'on porte sur l'information à acquérir. Pour être attentif, il faut le vouloir, le décider. Plus notre intérêt est grand, plus facile est notre décision d'être attentif. Dans l'autre cas, il nous faut faire plus d'effort, et contrôler notre attention. Votre mémoire ne peut fonctionner correctement si vous n'êtes pas attentif. On peut imaginer 1000 techniques différentes de mémorisation, si vous ne faites pas preuve d'attention aucune ne sera efficace. Pour être tout à fait sincère, je dirais qu'il vous suffit d'être attentif pour mémoriser c'est le principal secret d'une "bonne mémoire". Faisons un test. Je vous propose de lire le texte qui suit une seule fois. Prenez votre temps, mais lisez le une fois seulement :

Problème à bord

Vous pilotez une fusée nommée XK-2003. Un des astronautes, le capitaine John Mordow, responsable des systèmes de refroidissement de la fusée, annonce catastrophé qu'il y a une panne importante au niveau du réacteur 2.
Immédiatement, le lieutenant Richard Broadway, responsable de toute la partie informatique à bord, détecte un problème qui serait lié à cette panne dans le secteur de la combustion du carburant. Rien de grave, si ce n'est que la fusée perd de la vitesse et, pire, qu'un astéroïde file vers elle à toute vitesse. L'accélération et donc l'utilisation du moteur défectueux semble donc inévitable, mais à quel prix ?
Heureusement, Ed, le cuisinier a une idée de génie !! Il propose d'utiliser les glaçons du réfrigérateurs afin de refroidir manuellement  le réacteur. Il se propose même d'y aller lui-même !! Il parcourt alors les 20 mètres qui le séparent de l'endroit défectueux, descend une échelle comportant 20 barreaux, déverse 13 glaçons sur le moteur. Au même moment, la navette est percutée par l'astéroïde B-451 qui la pulvérise littéralement. Une sonnette retentie. L'exercice est terminée. C'est un échec mais, heureusement, tout le monde est vivant.
 
Vous avez remarqué tous ces noms, tous ces détails ? Avez-vous fait attention à tout cela ? Oui ? Alors j'ai une question pour vous. Vous ne devez pas regarder le texte évidemment, mais faire un effort de mémoire : seriez-vous capable de vous rappeler du nom du pilote de la fusée XK-2003 ? Vous ne vous attendiez pas à cette question, n'est-ce pas ? J'ai attiré votre attention sur d'infinis détails qui n'avaient aucun rapport avec ce que j'allais vous demander. Au final, vous vous rendez-compte que vous ne vous souvenez plus du nom du pilote de la fusée. Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne l'ai pas nommé : il s'agit de "vous", tout simplement : votre nom. A cet instant précis, vous êtes victime de ce qu'on appelle la " cécité par inattention " : comme un magicien qui présente un tour, j'ai dirigé votre attention là où je le désirais. Du reste, vous n'avez sans doute même pas perçu le "vous" du début du texte ! 
Les magiciens sont passés maîtres dans l'art de la maîtrise de l'attention : ils partent du principe que vous ne savez pas ce qu'ils vont faire afin de bénéficier d'un effet de surprise. A ce propos, ils ont pour principe de ne jamais faire deux fois le même tour : le spectateur, averti, serait beaucoup plus attentif et donc moins facile à tromper !! 
Pourquoi ne sommes-nous pas attentifs ? La première raison vient sûrement de notre culture à regarder la télévision. Le défilement des images nous habitue à une certaine passivité. Il n'y a donc pas de réel effort de concentration. Une autre raison vient de notre éducation : personne ne nous apprend à être attentif, à éveiller nos sens. Pourtant, il n'est pas très compliqué de travailler sur son attention. Il vous suffit par exemple de redécouvrir votre capacité à observer. C'est à dire à impliquer tous vos sens, au quotidien. Vous pouvez aussi, pourquoi pas, jouer aux jeux d'activité cérébrale : les bienfaits sur la mémoire sont très discutables, mais puisqu'ils vous obligent à vous concentrer et donc à être attentif, attentive, nul doute qu'ils ont un vrai rôle à jouer à ce niveau là !
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Ils ont réussi sans diplômes

Des souvenirs aux faux souvenirs