Mémoire et oubli

L'attention

Comment réussir grâce à sa mémoire

Une bonne mémoire est plus utile qu'un bon diplôme
Une bonne mémoire est plus utile qu'un bon diplôme
source - Mathew F
Evidemment, dans notre monde actuel, surtout en France, posséder un diplôme est un plus et il faut encourager nos enfants à aller dans ce sens. Pour autant, il ne faut pas que l'absence de qualification scolaire empêche les un et les autres de s'épanouir et d'atteindre ses objectifs.
Les personnes qui suivent ont réussi sans diplôme - ce qui ne veut pas dire qu'elles ne sont pas capables d'apprendre ou de mémoriser, bien au contraire. A votre avis, quels sont leurs points communs ? Je vous donne quelques pistes :
  • elles savent se faire entourer
  • elles sont très professionnelles : elles mettent un point d'honneur à être irréprochables
  • elles écoutent les experts
  • elles foncent
  • elles ont du culot
  • elles font tout pour être repérées
  • elles ont un ou plusieurs modèles
  • elles apprennent par leur propre moyen de façon continue
  • et surtout, elles cultivent leur mémoire
montage
suivez gratuitement 
et sans inscription
mon cours complet 
pour développer 
une mémoire exceptionnelle
Carlos Da Silva
Carlos Da Silva
Dès l'année 2000, ce site a vendu 26.000 billets d'avion pour un total d'environ 10 millions d'euros : Go Voyages, c'est un peu l'histoire de son PDG Carlos Da Silva . Imaginez : jeune portugais de 17 ans Carlos entre au culot chez le voyagiste en 1982. En 1989, à 24 ans, il devient directeur avant de démissionner pour rejoindre Look Voyages. Huit ans plus tard, à 32 ans, il rachète Go Voyages à Air France. Il a aujourd'hui 45 ans et un vrai secret de polichinelle. Lequel ? Il n'a aucun diplôme. De son propre aveu il doit l'essentiel de son succès à sa capacité de savoir s'entourer d'adjoints plus pointus que lui. Doté cependant d'une grande capacité de travail, Carlos Da Silva a appris à manager et diriger les autres. Il figure à la 446ème place des plus grosses fortunes de ce monde avec la bagatelle de 60 millions d'euros de patrimoine. Pas mal non ?
Annette Roux
Annette Roux
Vous connaissez Annette Roux ? Non ? Elle est française, classée 68ème fortune mondiale.A 22 ans, après avoir obtenu son bac, elle reprend l'affaire de son grand-père, un petit chantier naval. Elle réoriente l'activité vers la plaisance, effectue plusieurs rachats et introduit son entreprise Bénéteau en bourse. Le chiffre d'affaire dépasse le milliard d'euros et la fortune personnelle d'Annette Roux est évaluée à plus de 500 millions d'euros.
Sonia Rykiel
Sonia Rykiel
La couturière française Sonia Rykiel s'est construite toute seule. Passionnée par la mode, elle travaille dès 17 ans pour habiller la vitrine d'un magasin de textile à Paris. Mais c'est en 1962 que tout commence vraiment : elle crée un pull court pour la boutique de prêt à porter de son mari. En 1968, elle ouvre sa première enseigne à Paris. Avant-gardiste, son truc à elle c'est la provocation. Et ça marche ! Notamment à travers ses fameux pull-overs moulants qui restent sa marque de fabrique. Elle devient vite célèbre. Ce succès lui permet d'ouvrir plusieurs magasins en France et à l'étranger. La maison de couture Sonia Rykiel, reprise par sa fille Nathalie, pèse quelque chose comme 100 millions d'euros. La célèbre couturière, elle, passe désormais son temps à écrire...
Laurent Vimont
Laurent Vimont
Laurent Vimont est diplômé : il a un BEPC et un brevet de sauveteur nageur. Pas très utile dans son métier : il est le Président France de l'agence immobilière Century 21. Il n'est pas un entrepreneur, il a toujours été salarié. C'est à 19 ans qu'il décide de se frotter au métier de commercial en immobilier. Son patron d'alors décide de développer une franchise américaine : Century 21. Laurent renonce à son salaire de l'époque, confortable paraît-il, pour le suivre. Il apprend les ficelles du métier mais doit faire face à un inconvénient majeur : les responsabilités sont confiées à ses collègues diplômés. Peu importe, il s'investit 4 fois plus qu'eux. La persévérance paye : il est nommé directeur en 2009 à 49 ans. Comme quoi, même avec un bac -3, on peut réussir.
Il existe évidemment des centaines d'exemple de ce genre. Allez faire un tour sur le classement annuel des plus grandes fortunes de ce monde du magazine Challenges et amusez-vous à en savoir plus sur ces personnages. Dans le lot, certains sont vraiment partis de rien et n'ont pas de diplômes.

Vos réactions (1)

superb article,ça c'est trop gentil de votre part,
Merci

par Belkhayate , il y a 9 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Mémoire et oubli

L'attention