Comment améliorer sa mémoire ?

Pourquoi oublie-t-on ? Les ravages de la courbe de l'oubli

Comment mémoriser avec l'Analyse transactionnelle

Pierre Cocheteux
Pierre Cocheteux
L'analyse transactionnelle est une théorie de la communication, qui s'intéresse entre autres choses, à la façon dont les êtres humains échangent entre eux. C'est le docteur Éric Berne, médecin psychiatre d'origine canadienne, qui en élabora les premiers concepts dans les années 1950, en partant de quelques postulats qui lui étaient chers :
  • La nature fondamentalement positive de l'être humain,
  • proposer des outils simples et utiles
  • communiquer dans un langage simple et accessible au plus grand nombre,
  • etc.
C'est également une théorie du développement qui s'intéresse à l'élaboration complexe de la personnalité humaine.  C'est aussi une théorie de la structure et de la dynamique des groupes et des organisations, qui réfléchit à la manière dont les individus s'organisent ensemble.
Les stratégies de mémorisation comprennent l'ensemble des techniques permettant à une personne de retenir, de stocker, puis de restituer des informations dont elle aura besoin plus tard. Il n'y a, à priori, pas de lien entre ces deux univers : celui de la mémoire d'une part et celui de l'analyse transactionnelle de l'autre.
Le but de cet article est d'établir des ponts entre ces deux univers, afin de montrer comment une personne peut utiliser l'analyse transactionnelle dans le but d'améliorer sa mémoire.
Cinq étapes sont nécessaires au bon fonctionnement de la mémoire : àŠtre en forme, bien comprendre l'information, la stocker correctement, la retrouver et l'utiliser :
  • Etre en forme : il s'agit ici d'avoir une bonne hygiène de vie,
  • Bien comprendre : c'est à dire donner du sens à l'information, pour cela nous allons développer nos capacités d'attention, d'observation et de concentration, 
  • Stockage : avoir des stratégies efficaces de classement, de stockage, 
  • Restitution : c'est à dire retrouver les informations stockées dans notre mémoire pour pouvoir les utiliser,
  • Utilisation : il s'agit ici d'échanger les informations avec les autres notamment en ayant développé un bon réseau social.
Voyons ce que l'Analyse transactionnelle peut nous apprendre pour ces cinq étapes.

Première étape : être en forme.

Pour être en forme et le rester, je dois prendre soin de ma santé. C'est justement la fonction première de mon Etat du Moi Parent Nourricier. Si je souhaite développer et entretenir ma mémoire, il me faut donc développer mon Etat du Moi Parent Nourricier. Pour cela, je veillerai à me nourrir correctement, à avoir suffisamment de temps de repos, à avoir assez de sommeil,  etc¦ Les analystes transactionnels considèrent que prendre soin de soi passe également par l'action de prendre soin des autres. Je veillerai donc également à développer un bon réseau social, à entretenir mes relations avec les autres.

Seconde étape : comprendre.

Comprendre quelque chose, c'est lui donner du sens, dans tous les sens du terme, c'est à dire lui donner de la signification, lui donner une direction, en faisant passer cette information par nos cinq sens. Il s'agit donc de prendre le temps de la réflexion, de l'analyse, ce qui est la fonction principale de mon Etat du Moi Adulte.
L'Etat du Moi Adulte nous sert à explorer notre environnement afin de le comprendre, de prendre de bonnes décisions et d'y agir en fonction de la réalité. Pour comprendre une information, je dois donc « brancher mon Adulte » c'est à dire développer mes capacités d'analyse, de réflexion, de concentration et d'attention à ce qui m'entoure, capacités qui sont justement nécessaires à la mémoire et à la mémorisation. Lorsque je n'y parviens pas, l'analyse transactionnelle me propose des schémas de compréhension, me permettant de diagnostiquer l'origine du problème et donc d'y trouver remède.
Par exemple, une personne dont l'Etat du Moi Adulte est contaminée par son Etat du Moi Parent, sera coincée dans des préjugés du style : « à partir d'un certain âge, la mémoire flanche ». Cette croyance aura pour conséquence que cette même personne ne prendra plus la peine d'être attentive à ce qui l'entoure, ce qui provoquera inévitablement des troubles bénins de la mémoire, troubles qu'elle utilisera alors pour justifier sa croyance.

Troisième étape : le stockage.

Avoir des stratégies de stockage de l'information, c'est l'organisation correcte des informations. Imaginez que vous cherchiez à retrouver un livre dans votre bibliothèque. Si celle ci ne contient pas une forme d'organisation, il vous sera bien difficile d'y retrouver votre livre. De même, si vous cherchez vos fiches de paie de 1998 et que vous n'avez pas classé celles-ci dans des dossiers organisés, vous risquez de chercher un moment avant de les retrouver. Organiser les choses afin d'y mettre de l'ordre, c'est la fonction de notre Etat du Moi Parent Structurant. En répondant à notre soif de structure, notre Parent Structurant nous rassure en mettant de l'ordre, des frontières, des limites.

Quatrième étape : retrouver l'information.

Les spécialistes de la mémoire utilisent de nombreuses techniques mnémotechniques pour retrouver les informations classées dans la mémoire. La plupart de ces techniques utilisent des associations d'images ou de sens pour y parvenir. En terme d'analyse transactionnelle, ces techniques ont à voir avec l'Etat du Moi Enfant Libre,  qui est la fonction d'expression des besoins et des émotions de base de l'humain. Utiliser l'Enfant Libre, c'est avoir du plaisir, des émotions, se sentir libre.

Cinquième étape : utilisation

Le meilleur moyen d'utiliser les informations que nous avons pris la peine de stocker dans notre mémoire, c'est de les partager avec d'autres. Le partage et l'échange sont une étape primordiale pour inscrire ces informations dans notre mémoire à long terme, mais aussi pour donner sens au besoin de mémoriser ces mêmes informations. Dans cette étape, c'est une combinaison d'Adulte et d'Enfant qui permettra un échange à la fois authentique et cordial. Cette étape nécessite la capacité à passer alternativement de l'Adulte à l'Enfant.

Conclusion :

Entretenir une bonne mémoire nécessite d'être capable de choisir l'Etat du Moi adapté à l'opération souhaitée. Cette capacité de choisir le bon Etat du Moi au bon moment, c'est ce qu'Eric BERNE appelle l'Autonomie. L'autonomie est pour lui la combinaison de trois compétences :
  • avoir une conscience claire,
  • la capacité d'autonomie
  • et la spontanéité qui est la capacité à utiliser ses trois Etats du Moi avec fluidité, liberté et en conscience.
Le fait d'être bloqué dans l'un des Etats du Moi, limite à la fois mon autonomie et mes capacités à utiliser correctement ma mémoire. L'analyse transactionnelle parle alors de pathologie des Etats du Moi, pathologies qui peuvent être de deux ordres : les contaminations et les exclusions. Une contamination, c'est lorsque la capacité de l'Adulte à penser est limitée par l'inclusion d'éléments appartenant soit à l'Etat du Moi Parent, soit à l'Etat du Moi Enfant, soit aux deux. Une exclusion, c'est quand une personne n'est plus capable, temporairement ou en permanence d'utiliser un ou plusieurs de ces Etats du Moi.

A propos de l'auteur de cet article :

Pierre COCHETEUX est coach, formateur, thérapeute et superviseur en Analyse Transactionnelle (PTSTAP) ainsi que technicien en stratégies d'Apprentissage (PNL) certifié par Alain THIRY. Il accompagne et conseille depuis plus de 20 ans des entreprises, des chefs d'entreprises, des cadres, des professionnels et des particuliers adultes. Il a créé avec Katy PARENT l'Ecole d'Analyse Transactionnelle Nord de France en 2010 afin de partager sa passion pour l'Analyse Transactionnelle avec le plus grand nombre de personnes.

Vos réactions (3)

Bonjour Éric.
Juste un petit mot pour dire que j'ai trouvé cet article un peu compliqué: Les états de Moi, les pathologies des états du Moi, etc...
Mais c'est une très bonne analyse du processus de mémorisation, notamment pour les procédés mnémotechniques qui demandent une grande liberté d'esprit et de la créativité. D'ailleurs les enfants (qui sont encore à l'Etat du Moi Enfant Libre?) y arrivent très bien.
Au plaisir de te relire.
Cyril

par Cyril MAITRE , il y a 6 ans

Bonjour Eric,
Merci pour ton retours. Tu trouveras ici une page d'explication sur les états du moi : www.analysetransactionnelle.fr/les-concepts-de-base/etats-du-moi/ et tu peux aussi me contacter si tu as besoin d'explication.
Cordialement
Pierre COCHETEUX

par Pierre COCHETEUX , il y a 6 ans

Bonjour, je suis entrain de faire un travail de recherche sur "La gestion des relations difficiles", et je trouve l'analyse transactionnelle très intéressante à ajouter dans mon travail. Cependant, n'étant pas encore au clair avec cette théorie, j''aimerai savoir ce que vous en pensez?
Je vous remercie
Ana

par Ana Martins , il y a 3 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Comment améliorer sa mémoire ?

Pourquoi oublie-t-on ? Les ravages de la courbe de l'oubli