Yves Richez

Vincent Gaillard

Nourrissez votre mémoire avec... Christian Godefroy

Christian Godefroy
Christian Godefroy
Cette série "Nourrissez votre mémoire avec..." est en rapport avec tout un pan de l'art de la mémoire sur lequel je travaille : cette capacité que nous avons tous d'optimiser notre "structure neuronale" en apprenant de l'expérience des autres. Concrètement : en nourrissant votre mémoire d'idées, de points de vue, de parcours, vous faites marcher vos neurones miroirs : vous vous mettez à la place des autres et vivez leur vie. Belle façon d'apprendre non ? En bonus : vous développez réellement votre mémoire en intégrant des modes de pensée.
Christian Henri Godefroy est né le 25 octobre 1948 et mort en novembre 2012. Il est mondialement reconnu pour ses séminaires et ses talents de "Copywriter". Il a été le fondateur des Editions Godefroy. C'est en 1992 que j'en ai entendu parler pour la première fois. A l'époque, comme bon nombre de personnes, je me posais des tas de questions. Christian, par l'intermédiaire de ses éditions, diffusait des livres de "développement personnel". J'ai ainsi acheté des tas de classiques comme "Pouvoir Illimité" d'Anthony Robbins, "Pensez et devenez riche" de Napoleon Hill, "Psychocybernétique" de Maxwell Maltz etc... 
Au début des années 2000, c'est par l'intermédiaire de son Club Positif que j'ai retrouvé sa trace. J'en ai profité pour étudier un ouvrage que je considère comme majeur dont Christian est l'auteur : "Comment écrire une lettre qui vend". Quand je dis "majeur", je pèse mes mots : pour celui ou celle qui veut comprendre les rouages de la vente, mais aussi les fondamentaux de la motivation et du comportement humain, "Comment écrire une lettre qui vend" est une bible.
Christian a fait beaucoup pour moi, bien plus qu'un jeune entrepreneur ne pourrait espérer de la part de ce qu'on pourrait appeler un mentor. Élève de la première heure de ses cours sur le Copywriting, il est à l'origine de ce site : il était normal que je lui rende hommage en publiant cette interview.
L'histoire débute en 2004, lorsque je décide de sortir mon livre sur la mémoire en ebook. Je crée un site web d'une page, une lettre de vente, et je lance l'ensemble : un autorépondeur mal codé, avec plein de failles, un système de paiement sécurisé digne d'une passoire et les inévitables chèques. 1 mois plus tard, j'avais fait plus de 400 euros de CA, avec un ebook à 27,77 euros. Je récidive et le mois d'après je fais 800 euros. Je décide de lui envoyer un email pour lui suggérer un partenariat (il possédait déjà une mailing list de 100.000 personnes).  Il accepte. Rapidement, donc, il lance l'ebook et c'était quelque chose : toutes les minutes, il m'envoyait les résultats : 10 ventes, 20, 30, 100 ! Au final il a dû en vendre 1500 je crois ; ce qui est sûr c'est que la semaine suivante je recevais un premier chèque de 5000 euros environ, puis 2 autres quelques mois plus tard. Christian venait de me lancer sur le web de la plus belle des manières. Je n'ai jamais pu lui renvoyer l'ascenseur, mais je sais qu'il n'attendait rien de tout ça. Il y a des années que je l'attendais ici, à Rennes, avec son camping car, mais il n'a jamais trouvé le temps de venir.
Christian, je vous souhaite bonne route au paradis des Copywriters, vous allez pouvoir échanger à l'infini avec votre mentor Gene Schwartz. Merci pour tout : je ne peux m'empêcher de citer ce que vous m'aviez écrit lors de l'interview que vous m'aviez accordé à propos de la réussite : "Pour moi, réussir, c'est pouvoir disparaître de cette terre à tout moment sans avoir de regrets pour tous les rêves que l'on n'a pas réalisés. Dans ce sens je réussis."

L'interview

Vincent DELOURMEL : Christian, bonjour et merci d'accepter cette interview. Le but de cette interview est de percer les secrets de votre réussite. D'un point de vue extérieur, vous faites partie de ces personnes « qui ont réussi ». C'est votre sentiment ? 

 Christian Henri GODEFROY : Pour moi, réussir, c'est pouvoir disparaître de cette terre à tout moment sans avoir de regrets pour tous les rêves que l'on n'a pas réalisés. Dans ce sens je réussis.
Vincent DELOURMEL : Réussir, dans l'esprit des gens, c'est avoir plein d'argent, une belle maison, une belle voiture, une compagne ou un compagnon séduisant(e). C'est votre cas ?

Christian Henri GODEFROY : Oui, j'ai assez d'argent pour acheter ce qui me fait envie, 5 maisons, 4 voitures, une compagne que j'adore, mais cela n'est qu'une partie de la réussite. Ce qui est important, c'est le sentiment que l'on a, et non les signes extérieurs. Je ne porte pas de montre, pas de vêtements de marque, et j'ai déjà perdu tous mes biens plusieurs fois dans ma vie. C'est le sentiment intérieur de réalisation personnelle et le bien que l'on fait autour de soi qui compte.

Vincent DELOURMEL : Vous militez pour le positivisme. Durant de nombreuses années, vous avez diffusé des ouvrages de développement personnel. Aujourd'hui, vous continuez votre action à travers votre site www.club-positif.com : le positivisme, LE secret essentiel à toute réussite ?

Christian Henri GODEFROY : C'est un secret important, il y en a d'autres bien sûr. Sans positivisme, la créativité est étouffée, et l'avenir bouché. C'est comme si on essayait d'accélerer avec un pied sur le frein.

Vincent DELOURMEL : Vous savez, j'ai lu un tas de livres sur diverses techniques de gestion mentale. Je reste quelqu'un d'assez objectif, aussi, même s'il me paraît évident que l'attitude mentale est importante, ce n'est pas suffisant si ?

Christian Henri GODEFROY : J'en ai lu moi aussi beaucoup. L'attitude mentale sans action n'est rien. Mais l'action sans une attitude mentale positive est vouée aux problèmes et aux difficultés.

Vincent DELOURMEL : L'autre jour, je discutais avec un jeune homme de 18 ans, complètement perdu et démotivé. Son avenir lui paraît incertain et il ne sait pas ce qu'il veut faire. Alors, la réussite, ça implique quand même de savoir ce qu'on veut faire, non ? Si vous rencontrez ce jeune homme, qu'est-ce que vous lui dites ? Quels conseils lui donnez vous ?

Christian Henri GODEFROY : Ouvrir les yeux sur le monde, voir ce qu'il admire, observer ceux qu'il pourrait prendre pour modèle, se dire que si un autre l'a fait il peut le faire lui aussi.

Trop de jeunes se coupent de leur rêves et les enterrent. Ou ils prennent un échec pour une condamnation au lieu d'en faire une étape de leur apprentissage. Si vous n'arrivez pas à rentrer par la porte, essayez la fenêtre, le soupirail, le toit, etc. Il y a toujours une issue.

Vincent DELOURMEL: Aujourd'hui, tout va très vite. J'ai l'impression qu'on ne se donne pas toujours assez de temps pour réussir correctement une tâche. La réussite, c'est aussi une question de temps ?

Christian Henri GODEFROY : J'ai connu un scientifique qui se donnait des objectifs à 20 ans. En 20 ans, on peut en effet contribuer à changer le monde. Si vous gardez tout le temps la tête dans le guidon sans réféchir à votre action, vous risquez de rentrer dans un arbre. Si vous vous arrêtez pour consulter une carte et tracer votre itinéraire, vous arriverez sans doute à bon port.

Vincent DELOURMEL : On va maintenant parler d'un autre secteur que vous maîtrisez parfaitement : le copywriting. Alors, d'abord, qu'est-ce que le copywriting ? Comment avez vous fait pour devenir une référence dans ce domaine ? Quel est votre secret ?

Christian Henri GODEFROY : Le copywriting c'est l'art de faire agir les gens avec des mots. J'ai beaucoup lu, rencontré la plupart des grands de ce domaine, travaillé avec certains, et ma curiosité est insatiable.

Ma réussite est sans doute due à mon goût pour le jeu. J'adore parier sur un résultat, et l'échec me galvanise au lieu de me mettre à terre. Mon secret ? C'est sans doute que l'écrit compense une certaine timidité d'adolescent qui m'empêche dans certaines situations d'exprimer toutes les nuances de ma pensée oralement. J'aime écrire, car on peut corriger. Cela n'a rien de définitif. On a droit à l'erreur.

Le mot CURIOSITE est mon principal secret.

Vincent DELOURMEL : Ecrire pour vous, c'est un jeu ? "Jouer" dans son travail, c'est un peu réussir ?

Christian Henri GODEFROY : Ecrire n'est pas un jeu pour moi. C'est du travail. A chaque fois que je le prend comme un jeu, j'échoue. L'écriture ne se satisfait pas du médiocre.

Le jeu me motive, les résultats m'encouragent, mais l'écriture est de la dentelle. Ratez une maille, et l'ouvrage est imparfait.

Vincent DELOURMEL : On parle peu de l'importance de se constituer un réseau. Je lisais il n'y a pas si longtemps un livre sur le marketing relationnel. Vous vous servez d'un réseau pour réussir ce que vous entreprenez et notamment dans le copywriting ?

Christian Henri GODEFROY : Nous avons tous des réseaux. Il est vain de penser qu'on peut réussir seul. Je réussis grâce à mes amis - et certains d'entre eux ont réussi grâce à moi. Personne n'est indépendant, nous sommes tous inter-dépendants, et l'accepter, c'est une étape vitale sur le chemin du succès.

Vincent DELOURMEL : Il y a un mythe tenace qui veut que la réussite ne soit accessible qu'à ceux qui travaillent dur et fort. Vous y croyez, vous, à ce mythe ?

Christian Henri GODEFROY : Il y a une partie de vrai dans la mesure où il faut agir pour réussir. Mais il vaut mieux avoir peu d'idées et bien les mener à terme que beaucoup et se disperser. J'ai commencé à réussir lorsque j'ai pris des vacances, beaucoup de vacances. Un esprit libre des soucis du quotidien est beaucoup plus créatif, et l'on réussit avec des idées, pas seulement avec de l'effort. L'effort est même souvent un handicap, dans la mesure où les meilleures réussites se font dans l'enthousiasme et donc sans effort.

Vincent DELOURMEL : Christian, pour terminer, si vous n'aviez qu'un seul conseil à donner à nos lecteurs, ce serait lequel ?

Christian Henri GODEFROY : Réfléchir à ce que vous voudriez voir écrit sur votre tombe, et, ensuite, le faire.

Vincent DELOURMEL : Christian, merci de vous être prêter au jeu de l'interview. Un petit secret pour la fin ?

Christian Henri GODEFROY : Faites-vous confiance. Vous avez en vous beaucoup plus de ressources que vous ne le pensez. Et lorsque la réussite d'une autre personne vous interpelle, demandez-vous quel est son secret. Pensez-y encore et encore. Prendre un modèle, c'est comme avoir un tuteur avant de voler de ses propres ailes. Cela évite de pousser de travers dès le départ, aide à aller dans la bonne direction, donne des forces pour résister aux vents de l'adversité.

Les livres sont un moyen de pénétrer l'esprit, l'intimité des plus grands, sans être limité par le temps ni par l'espace. Lisez donc, prenez modèle, persévérez sans vous laisser abattre par l'opinion du commun.

Merci Christian !

Vos réactions (2)

Ça alors!
Je farfouille dans votre blog et, poussé par la curiosité de voir le premier article, je tombe sur Christian Godefroy... et aucun commentaire laissé... sans doute l'audience n'était-elel aps au top à l'époque. En tout cas nous avons trois points en commun...
J'ai rencontré Christian Godefroy dans un salon. Je ne sais plus lequel mais je me souviens qu'il était face au stand d'un certain Seltz de Colmar qui éditait aussi des méthode de marketing. "Caprice" de la mémoire!
Toujours est-il que peu après, c’était dans les années 80, j'ai acquis (à un tarif prohibitif...) ses 7 classeurs de "Comment écrire une lettre qui vend" que j'ai lu avec passion et appliqué tant bien que mal pour mes lettres de proposition de services pour un cabinet de recrutement dont j'étais le gérant à l’époque. J'ai du lui faire corriger plusieurs fois mes textes (c’était un service qu'il "offrait")... Je débutais et c’était un maître en la matière. C'était un très grand, et le club positif qu'il laisse derrière lui semble semble bien tristounet maintenant. fin 2016 j'ai cherché à le retrouver et j'ai appris qu'il était mort. En tout cas nous voilà avec un point commun.
Il y en a un autre: la mémoire. J'ai été détressé par la mémoire à la même époque et j'ai bien du lire environ 150 bouquins sur la question, j'ai monté des ateliers de mémoire, des séminaires, j'ai écrit deux livres sur la question.
Il y en a même encore un troisième: vous intervenez au Congrès de la mémoire et j'y suis inscrit. Peut-être l'occasion d'une rencontre "live".
Et maintenant une grande inconnue: allez-vous voir ce commentaire?
Bien ordialement
André PICARD

par André , il y a 2 ans

Hello André, oui bien sûr, je lis les commentaires :)
Alors j'ai connu Christian Godefroy au départ comme client. Et ensuite comme partenaire car en 2005 il a diffusé mon premier livre au format ebook auprès de ses clients. J'ai également longuement étudié ses cours de marketing direct et de copywriting (que je recommande toujours d'ailleurs). Il nous a quitté subitement en 2012 d'une crise cardiaque. Son fils a repris l'affaire mais Christian est irremplaçable.
Concernant la mémoire, je l'étudie depuis 1995 et enseigne l'art de la mémorisation depuis le début des années 2000. Je suis à l'origine du Congrès de la Mémoire que je co-produis avec 3 partenaires et amis. Donc oui, on se verra là-bas avec grand plaisir.
Quels sont vos livres sur la mémoire ?

par Vincent Delourmel , il y a 2 ans

Bonjour Vincent,
Désolé pour cette réponse tardive, j’attendais sans doute une alerte mail pour m'indiquer l'arrivée d’une réponse.... (je ne sais même plus si j'ai donné mon émail avant d'arriver là...un comble quand on s'occupe de mémoire.) mais ça n'aurait pas changé grand chose car je viens juste de rentrer de (longues) vacances sans connexion. Au fait il y a une coquille dans mon post, il fallait lire "j'ai été très intéressé par la mémoire" et non pas "détressé"!
Alors dans l'ordre:
- je n'étais pas sûr que votre système scanne les commentaires sur de vieux posts mais je vois que oui.
- sur Christian Godefroy on est d'accord. C'est quand même rare d'être irremplaçable mais pour cet homme là oui.
- j'ai exercé la psychologie et la psychanalyse pendant 46 ans et naturellement quand on fait ces métiers on a à faire en première ligne avec la mémoire des patients. Et j'ai cherché à comprendre comment ça marche. Cela m'a amené à monter des "ateliers mémoire", des formations (j'étais devenu aussi formateur indépendant à l’époque) "mémoire en forme" dans des maisons de retraite, puis des "séminaires Mémori" orientés entreprises (commerciaux notamment). Et deux livres ont suivi: "Décuplez votre mémoire par la méthode Mémori" (Marabout, épuisé, j'ai récupéré les droits) et "Gérez vote mémoire" pour les cadres chez Nathan (épuisé aussi, non réédité). J'en ai un troisième en route que j'espère sortir en auto-édition d'ici la fin de l'année.
Voilà, voilà...
Amors dans lo'rdre

par André , il y a 2 ans

Super ! S'il vous reste des livres, je suis preneur car évidemment je "collectionne" :) N'hésitez pas à me prévenir de la sortie du prochain, je pourrai vous interviewer et en faire la promo via mon blog ;)

par Vincent Delourmel , il y a 2 ans

Tiens, moi aussi j'en ai toute une collection... et j'ai encore quelques uns des miens en rayon. Je vous les apporterai au congrès d'octobre.
Je suis évidemment d'accord pour l’interview que vous me proposez, ça me donnerait un coup de pouce, je vous en remercie. .
Pour info, je suis moi-même en train de travailler sur un blog consacré à la mémoire, Il se pourrait qu'il soit en ligne d'ici le Congrès. Je vise un blog hybride, à teneur scientifique, (un peu façon LHIEURY si vous voulez (je sais que vous l'avez connu à Rennes) mais en tranches (articles de 3000 mots environ) et aussi avec des trucs et astuces issus de mes formations en présentiel. je peux vous donner accès confidentiellement aux projets d'articles si ça vous intéresse.
Je pense évidemment en profiter de ce blog pour faire la promo de mon troisième livre mais je sais que la fréquentation d'un blog ne va pas de oi.et il est plus que probable qu'une interview sur votre blog aura plus d'effet que mon blog débutant donc merci beaucoup pour votre proposition .
Et je vous propose aussi de vous interviewer...
Je prévois en effet pour pour mon blog des interviews vidéo. Outre les scientifiques, je m'intéresse à des professions diverses qui ont besoin d’une mémoire spécifique: : cuisinier, "nez" (dans les parfums), conférenciers, œnologue, comédien etc.
Sur le plan scientifique la première personne à laquelle j'ai pensé est Pierre-Marie Lledo. Jusqu'à présent son assistante au CNRS m'a fait savoir qu'il était trop occupé mais je réussirai peut-être à le voir et à le convaincre au congrès...
Pour le moment je n'ai mis en boite que l'interview d'un comédien. mais ça va se faire petit à petit. J'ai un accord d’une conférencière canadienne qui vient en France en octobre et je suis en train de contacter d'autres personnes. Seriez-vous d'accord pour être interviewé? Évidement je ne peux pas vous promettre que ça vous donnera beaucoup de visibilité compte tenu de la récence du blog, j'en suis conscient...
A bientôt.

par Visiteur , il y a 2 ans

Pas de souci André, avec plaisir ;)

par Vincent Delourmel , il y a 2 ans

Merci. A bientôt.
PS ce n'est peut-être pas trop l'endroit pour échanger. Je vais tâcher de trouver votre émail ou passer par MP sur FB si j'ai à vous recontacter.

par André , il y a 2 ans

Ouh là... j'ai cliqué trop vite et il y a eu des scories... Désolé mais apparemment on en peut pas corriger.

par André , il y a 2 ans

Ah oui désolé on n'a pas encore activé les notifications par mail :) Pour les corrections, en effet, je constate qu'on ne peut pas corriger (enfin moi je dois pouvoir, je vais regarder).

par Vincent Delourmel , il y a 2 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Yves Richez

Vincent Gaillard