Mémoriser, réussir... et si ça demandait vraiment des efforts ?

Un peu d'histoire

L'art de l'illusionnisme : un peu d'histoire

La Magie, art venu du fond des âges, a le vent en poupe. Depuis quelques années, et notamment grâce à Internet, de nombreux passionnés tentent de percer les secrets des magiciens. Sur Youtube, Dailymotion ou autres blogs, il est facile de tomber sur des vidéos "amateures" présentant des tours, des trucs, des secrets. D'ailleurs, depuis toujours, l'art magique s'est caché derrière ses secrets. Qu'en est-il réellement ? Pourquoi ces secrets ? Peut-on apprendre la magie ? Et d'abord, d'où vient cet art ?

Des origines méconnues

antiquite
Aussi loin que nous puissions remonter nos investigations, la première trace écrite d'une manifestation magique remonterait (encore que ça reste très discutable) à l'Egypte ancienne. Rédigé à priori sous la XIIème dynastie, le Papyrus de Westcar fait état de différents contes de magiciens. Parmi eux, l'aventure abracadabrante de jeunes filles en barque avec le roi sur les eaux d'un lac. La cheftaine des rameuses, ayant laissé tomber à l'eau un bijou en forme de poisson, cesse de ramer et avec elle toute l'équipe.  A la demande du roi, un magicien sépare les eaux, retrouve le bijou et le rend à sa propriétaire (source Wikipédia). Mythe ou réalité ? Magie ou sorcellerie ? Un peu de tout ça certainement !
Plus tard, à l'époque d'Alexandre le Grand, on raconte qu'un mage du nom de Théodoros divertit les convives avec des gobelets et des dés à jouer ! Cette fois, on en est sûr, il s'agit bien de prestidigitation. Cependant, la magie, art ancestral, a toujours été perçue et "vendue" de deux façons : blanche ou noire. La magie blanche, inoffensive, était là pour divertir, trouver des remèdes. La magie noire, plus obscure par définition, avait d'autres objectifs.
Aussi, au Moyen Age, l'Eglise fait la chasse aux sorciers et aux sorcières. Les magiciens sont accusés d'hérésie, c'est à dire d'être contre l'Eglise. Ils sont systématiquement arrêtés puis brûlés vifs sur un bûcher. On estime que 50.000 magiciens ou sorciers sont morts de cette façon. Alors que certains n'étaient que des prestidigitateurs !

Le renouveau

Jean Eugène Robert-Houdin
Jean Eugène Robert-Houdin
Pour faire face, les magiciens se produisent alors dans la rue et se font appeler "bateleurs". Cette fois, plus de doute, ils sont là pour amuser leurs contemporains. Au 19ème siècle, Jean-Eugène Robert-Houdin, horloger de profession et magicien par passion, va révolutionner l'art magique en 7 ans. 7 années durant lesquelles il redonnera ses lettres de noblesse à ce qu'on appelle déjà "La Reine des Arts". Fini la longue robe "merlinesque" et le chapeau pointu. Désormais, la magie se pratique en costume, dans les salons ou les théâtres.
En 1845, Robert-Houdin, toujours lui, ouvre d'ailleurs Le Théâtre des Soirées Fantastiques dans lequel il se produira durant de très nombreuses années avant de partir en tournée dans toute l'Europe.
Howard Thurston
Howard Thurston
Le 20ème siècle fait la part belle aux grandes illusions. Howard Thurston, pour ne citer que lui, présente La dame et le lion : durant ce numéro, un lion et une assistante changent de place dans une cage. La popularité de la magie est à son plus haut niveau ! Dans les années 70, la démesure est à son comble, notamment à Las Végas. Là -bas, deux magiciens du nom de Siegfried and Roy présentent un spectacle de méga-illusions au cours duquel ils font apparaître divers fauves. David Copperfield, lui, percera en France dans les années 90, après avoir fait disparaître la Statue de la Liberté...
Aujourd'hui, la mode est au close-up et au mentalisme. Dans cette dernière catégorie, l'illusionniste parvient à faire croire au spectateur qu'il est capable de lire dans ses pensées.
mentaliste
Le mentaliste le plus populaire actuellement est Derren Brown. Il est capable de deviner un mot pris au hasard dans un livre, mais aussi de "prédire l'avenir" ! Vous l'aurez compris, tout n'est que spectacle, mais c'est tellement bluffant...

Pourquoi des "secrets" ?

Alors, pourquoi la magie est un monde de secrets ? La raison première veut qu'un tour repose sur un truc ou sur ce qu'on appelle un " gimmick ". Un gimmick, chez les magiciens, c'est un accessoire secret : un fil, un aimant, un miroir etc... Le secret permet donc de garder le mystère autour d'une expérience "magique". Bah oui : imaginez que le magicien fasse disparaître une pièce de monnaie sous vos yeux et qu'ensuite il vous explique comment faire. Vous seriez heureux d'avoir la solution, mais le charme serait rompu. Il s'agit donc là d'un parti pris : les magiciens gardent leurs secrets pour éviter de rompre le charme . Pour que la magie opère

Peut-on apprendre la magie ?

Oui ! Comme tout art, la magie s'apprend. Pendant très longtemps, elle est restée difficile d'accès. Depuis l'avènement d'Internet, il est facile de trouver des livres, des DVD, des sites de magie ou de magiciens. Est-ce pour autant que la magie se galvaude ? Certains pensent que oui, d'autres que non. Précisions : durant de très nombreuses décennies, les magiciens se sont retranchés derrière leurs secrets. Bien souvent au détriment de la mise en scène, du personnage. La magie s'ouvrant au grand public, c'est probablement une opportunité unique pour qu'elle se développe, s'enrichisse. Pour la première fois, le grand public peut accéder à un minimum de culture. Il va pouvoir comparer et juger plus facilement tel ou tel artiste. Et ça, c'est une nouveauté. Une sacrée nouveauté. Est-ce pour autant que la magie va perdre de son intérêt ? Non, bien sûr que non ! Au contraire. L'art magique va se découvrir de nouveaux talents. De nouvelles façons de faire. Bref, il va se perfectionner.

Comment ça marche, la magie ?

Premièrement, j'ai toujours préféré parler d' illusion ou de prestidigitation . Le mot "magie" peut avoir plusieurs sens. En Afrique, il est très facilement associé à la sorcellerie. Ce qui n'est pas la même chose. Comment se crée une illusion ? Pour ma part, je crois qu' une illusion est un défaut de mémoire immédiate dû à un détournement d'attention . Je m'explique : nous sommes victimes d'une illusion parce que notre cerveau a involontairement zappé des informations indispensables à son explication rationnelle. Un tour de magie s'appuie sur deux éléments : votre capacité à être inattentif, et votre capacité à oublier. Lorsqu'un magicien crée une illusion, il n'est pas rare qu'un spectateur ne raconte que l'effet. C'est ce dont il se souvient. Mais s'il avait été capable de se souvenir de toutes les étapes du tour, il serait en mesure d'expliquer le truc. Très clairement : l'illusion n'est possible qu'à partir du moment où le spectateur est capable d'oublier .

Vos réactions (1)

S est incroignable tout sa. Comment il le font

par Le phenix , il y a 9 mois

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Mémoriser, réussir... et si ça demandait vraiment des efforts ?

Un peu d'histoire