Illusion et mémoire : le lien

4 lobes

Comment éduquer sa mémoire autobiographique

article cerveaupositif
Vincent van der Pas
La psychologie positive s'intéresse au fonctionnement optimal des individus, groupes et institutions. Comment l'homme se développe-t-il ? Comment fait-il face à l'échec ? Au stress ? A la souffrance ? Qu'est-ce qui fait la différence entre un "vainqueur" et un "défaitiste" ? Les travaux les plus récents montrent que chacun d'entre nous peut augmenter sa capacité à vivre de façon positive. Ce faisant, une personne devenue optimiste développe un nouvel état d'esprit : elle devient persévérante, elle réussit plus facilement et se porte généralement mieux que les personnes pessimistes. En outre, une personne de bonne humeur s'ouvre plus aux autres et se fait des amis plus facilement car elle fait plus de choses. C'est une étude de Barbara Fredrickson et de Christine Branigan (Université du Michigan) qui le révèle : après avoir soumis plusieurs participants à des émotions positives, négatives ou neutres, elles leur ont demandé de faire une liste de choses qu'ils aimeraient faire. Les personnes à qui on avait soumis des émotions positives souhaitaient faire beaucoup plus de choses que les deux autres groupes. Adopter l'attitude de voir la vie en rose motive donc plus au quotidien que broyer du noir.
Une étude parallèle a incité 400 participants à identifier par écrit pendant une semaine trois choses positives (Martin Seligman, Université de Pennsylvanie). Les participants devaient tenter d'expliquer, toujours par écrit, en quoi ces choses étaient positives dans leurs vies. D'autres participants devaient choisir une des forces de caractère parmi plusieurs proposées, la mettre en pratique chaque jour pendant une semaine. Un dernier groupe, appelé groupe contrôle, devait juste raconter par écrit des souvenirs d'enfance.
Le résultat de cette étude a montré que mettre par écrit ce qui va bien, trouver la raison de ce sentiment positif et mettre en pratique des forces de caractères positives contribuaient à augmenter le bonheur subjectif. Bonheur qui perdure plusieurs mois après l'expérience. Moralité, au quotidien : dites ce qui va bien, formulez vos réussites et mettez en pratique les conseils positifs qu'on peut vous donner (ici ou ailleurs).

Eduquez votre mémoire autobiographique

L'optimisme, les pensées positives, les courants comme la loi de l'attraction sont très à la mode et tournent la plupart du temps autour d'une certaine morale qui vous met au cœur de tout ce qui vous arrive. Ce principe est appelé lieux de contrôle interne et externe. Il semblerait en effet que les personnes qui assument la responsabilité de leur vie s'en sortent mieux que les autres. Autour de cette idée fondamentale, d'autres courants sont apparus au fil des dernières décennies : l'excellence, tout ce qui touche de près ou de loin à la réussite, le succès etc.
De mon point de vue, ce que vous avez appris est intimement lié à la vie que vous vivez ; la façon dont vous avez nourri votre mémoire à long terme, celle qui stocke vos souvenirs personnels, vos références de vie peut grandement influencer votre quotidien. Cette mémoire est appelée autobiographique : elle conserve votre passé, vos expériences de vie, ce qui vous appartient en tant que personne, c'est à dire votre histoire personnelle. Ce qu'il y a de bien avec cette forme de mémoire, c'est qu'elle n'est pas figée : toute votre vie vous la nourrissez et toute votre vie vous pouvez évoluer dans vos croyances, vos certitudes.
Par exemple, quand j'avais 18 ans environ, j'étais persuadé que je ne pourrais pas dépasser un certain niveau social. J'étais convaincu que mon appartenance à un milieu modeste m'empêcherait de viser plus haut. Parce que plus haut, cela signifiait avoir les moyens, connaître les bonnes personnes, bref appartenir à un autre rang social. J'étais convaincu également que jamais je ne serais bon en sciences et qu'il ne servait à rien de viser des matières trop compliquées à la fac : le bac en poche, j'étais convaincu que j'avais atteint le sommet qui m'était autorisé. Bref, votre histoire vous conditionne bien souvent malgré vous : les références que vous possédez en mémoire sont à tout instant comparées avec l'information que vous rencontrez. Si on vous a nourri d'informations comme quoi les gentils sont les gens habillés de telle façon et les méchants sont ceux qui sont habillés de cette autre façon, au bout d'un moment vous développez des croyances et vous orientez votre histoire de vie en fonction de ces croyances.

Nourrissez-vous d'expériences positives

Evidemment, et heureusement, rien n'est figé : les rencontres que vous faites, les expériences que vous accumulez, les personnes que vous côtoyez, le métier que vous faites : il y a tout un tas de facteurs qui vous permet d'évoluer du bon... ou du mauvais côté. Le bon côté, c'est celui où vous vous sentez bien, où vous avez le sentiment d'être heureux. Le mauvais côté, c'est celui qui vous rend malheureux. Et tout ça n'est pas seulement qu'une question de chance, de destin, mais aussi d'apprentissage.
Imaginez : demain, je vous emmène avec moi pendant un an dans un endroit de terreur. Une île où tout est gris, pluvieux, froid et où la seule loi qui règne est celle du plus fort. On s'en fiche de savoir si vous êtes sympa ou loyal, intelligent, amusant : c'est la loi du plus fort. Sur cette île, aucun crime n'est puni, le pouvoir appartient à ceux qui s'imposent, qu'importe la méthode. Vous passez un an dans ce contexte où vous assistez à des moments effroyables, où les plus forts malmènent les plus faibles. Qu'auriez-vous appris à votre retour au bout d'un an ? Sans doute que le monde est cruel, injuste, qu'il y a des cinglés. Vous seriez dans tous les cas sans doute perturbé.
Imaginez à l'inverse que je vous emmène dans un endroit très agréable. Il fait beau toute l'année, les gens sont sympas, toujours prêts à s'entre aider, à partager, à rire, s'amuser. Dans cet endroit, vous rencontrez des gens passionnants qui vous font découvrir de nouvelles choses et toujours dans la bonne humeur. C'est un endroit o๠vous vous sentez en sécurité à tout moment et où on vous encourage à tenter des choses, à proposer des idées : on vous pousse ! A aucun moment vous n'êtes critiqué ni jugé. Vous passez un an dans ce contexte : qu'auriez-vous appris ? Sans doute qu'il existe des endroits formidables sur Terre et que c'est génial.
Deux expériences différentes qui auraient des répercussions elles aussi différentes pour la suite de votre vie. Dans le premier cas, il est probable que vous deviendriez sensible aux messages durs car vous en aurez bavé. Dans le second cas, vous seriez plutôt enclin à aider les autres à progresser. Vos expériences de vie, stockées dans votre mémoire autobiographique, conditionnent votre présent et votre futur. Au début des années 90, j'ai eu l'occasion de rencontrer des personnes positives qui m'ont permis de recadrer mes croyances. J'ai commencé comme ça à apprendre des choses qui me paraissaient totalement nouvelles : oui on pouvait progresser, oui on pouvait dépasser ses limites et oui tout cela s'apprenait. Ce que j'ai fait à l'époque, c'est lire des autobiographies de personnalités qui m'avaient toujours inspirées. C'est de cette façon que j'ai découvert que d'autres avant moi n'étaient pas forcément plus favorisés que ça au départ et que ça ne les avait pas empêcher de vivre une vie passionnante.

Une échelle pour évaluer votre état d'esprit

billet attitudepositive f1c10
Christopher Peterson est chercheur à l'Université du Michigan. Il a, avec son équipe, interrogé plus de 150.000 personnes de différentes couches sociales. Son étude lui a permis de créer une classification des 24 caractéristiques positives de l'être humain. Agissez sur chacune de ces caractéristiques, et vous deviendrez une personne positive. Vous réussirez plus facilement. Vous attirerez la chance et le succès plus facilement. Cette liste, il l'a baptisée échelle des forces du caractère. Elle comporte 6 grands thèmes. Il n'y a pas de progression, vous pouvez les travailler indépendamment les uns des autres. Ces 6 grands thèmes sont : 
  • La Sagesse et le Savoir
  • Le Courage
  • L'Humanité et l'Amour
  • La Justice
  • La Modération
  • La Transcendance 
Ils sont donc subdivisés en 24 caractères que je vous invite à découvrir ci-contre. Identifiez celles qui vous font défaut : plus vous agirez sur ces caractéristiques, et plus votre vie vous paraîtra positive.
Les limites de la pensée positive
Les limites de la pensée positive

Les limites des approches positives

Nous avons une chance incroyable avec Internet. Aujourd'hui, la connaissance est accessible et plus que jamais auparavant dans toute l'histoire de l'humanité, l'homme peut apprendre et progresser. S'éclairer. Comme de nombreuses personnes, j'ai longtemps mis sur un piédestal de nombreux courants positifs. Je les ai étudiés, pratiqués. Au final, s'il est clair que j'ai pu avancer de la sorte, il m'apparaît évident aujourd'hui que ces processus sont loin d'être suffisants. D'ailleurs, avec toute la littérature qu'on peut trouver, tous les blogs ou sites qui traitent de ce sujet, si les approches basées sur l'excellence ou la pensée positive fonctionnaient réellement à 100%, depuis le temps, il n'y aurait plus de problème pour personne.
Des tas d'études ont d'ailleurs montré qu'il ne suffit pas de rêver ou de s'auto persuader que tout va bien et que tout ira bien pour qu'effectivement tout aille bien ou que tout ira mieux. Dans les faits, c'est un peu plus compliqué que ça.
Se responsabiliser, nourrir sa mémoire de pensées et autres expériences positives est très bien et constitue une excellente base. Mais c'est loin d'être suffisant. Parce que vous ne contrôlez pas tout : votre naissance, le lieu où vous vivez, ses règles, ses lois, la réalité,  les autres... Vous pouvez agir dans le meilleur des cas sur vous, c'est vrai, mais il serait très naïf de penser qu'en agissant sur cette seule clé cela suffira pour déclencher et attirer dans votre vie ce qu'il y a de meilleur dans l'univers.
Qu'est ce qui fait vraiment la différence ? Il y a l'action, les habitudes, les aptitudes, la confiance en soi... bref tout un tas d'autres éléments à vraiment prendre en considération. 

Vos réactions (5)

Bonjour Vincent,
Je viens de voir sur votre site que vous allez ouvrir le parcours de vie positive 2014, ayant deja fait les parcours precedant 2012 2013 je voudrais savoir si c'est pareil et que je peux y avoir droit pour celui de cet année?

Marie

par Marie ARSAC , il y a 5 ans

Oui Marie : toute personne suivant une formation chez moi bénéficie des mises à jour :)

par Vincent DELOURMEL , il y a 5 ans

super merci Vincent à bientôt

par Marie ARSAC , il y a 5 ans

Bonjour Vincent
Je voulais tout d'abord vous féliciter pour votre site, sa richesse et sa
diversité.
Je m'appelle Valérie Pladys et ai suivi plusieurs de vos formations il y a une dizaine d'années. À l'époque mon nom vous dira peut-être plus quelque chose sous mon nom de jeune fille "Lemeunier" ou lors de mon 1er mariage "Fusy-blanc". À l'époque je n'avais pas sauvegardé les formations et le site a bien évolué depuis mais ai-je pour autant définitivement perdu mes investissements ? Car je viens de lire que l'on peut bénéficier des mises à jour.
Merci pour votre réponse et bonne journée
Valérie

par Visiteur , il y a 1 an

Bonjour Valérie, je check tout ça. N'hésitez pas à m'envoyer un mail directement dans ces cas là.

par Vincent Delourmel , il y a 1 an

Je viens de vous envoyer un email sur votre adresse gmail associée à Valérie Lemeunier ;)

par Vincent Delourmel , il y a 1 an

Merci
Pouvez-vous m'envoyer un mail sur mon gmail associé à Valérie Pladys car l'autre Gmail n'existe plus .
Valérie

par Visiteur , il y a 1 an

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Illusion et mémoire : le lien

4 lobes