De nouvelles habitudes en 3 étapes

Les secrets de la volonté

Comment mieux mémoriser grâce à la motivation

Maîtriser sa motivation
Maîtriser sa motivation
source - Movband UK
Vous êtes-vous déjà trouvé en manque de motivation ? Aimeriez-vous pouvoir déclencher à volonté cette envie d'agir, de vous lever, d'atteindre vos objectifs au jour le jour ?
Imaginez que vous soyez capable de vous mettre à travailler ou étudier en un claquement de doigts : vous êtes chez vous ou au bureau et vous savez que vous devez réaliser telle ou telle tâche. Et hop, sans effort, vous vous y mettez. Ou imaginez que vous êtes au régime : un gâteau se présente à vous et vous savez que vous devez résister, que vous devez trouver la motivation à résister : vous utilisez cette même technique avec succès. Vous devez courir, vous entraîner, faire un effort malgré le mauvais temps par exemple : de nouveau vous pourriez utiliser cette technique et en un instant vous partiriez comme une fusée sans vous poser de question. Incroyable non ?
En plus - imaginez que cette technique fonctionnerait TOUJOURS, que vous soyez de bonne ou de mauvaise humeur. Alors à votre avis, quel est ce mystérieux secret pour atteindre une motivation automatique ?
Vous allez sans doute être un peu déçu : toute technique qui vous permettrait de vous améliorer dans n'importe quel domaine sans effort est juste illusoire. ça n'existe pas. Mais en fait c'est une bonne et même une excellente nouvelle. Pourquoi ?
La première raison est simple : l'échec que vous attribuez la plupart du temps à votre manque de motivation est lié à d'autres éléments qui ne sont pas toujours de votre ressort. La seconde raison est toute aussi simple : dès lors que vous savez sur quoi vous pouvez agir, vous devenez réellement plus efficace. Vous avez une part de responsabilité, c'est sûr : mais vous devez savoir sur quoi vous pouvez vraiment agir au quotidien
Le problème, c'est que la plupart du temps nous pensons que la motivation est au départ de toute action. C'est à dire que pour fonctionner nous avons besoin de motivation. Parce qu'une motivation produit une action qui donne des effets. Si je ne veux rien faire, il n'y a pas de motivation donc pas d'action et pas d'effets, vous êtes d'accord ? Donc que faut-il faire ? Déclencher la motivation ! De cette manière de nouveau nous devenons actifs. C'est ce que nous pensons être la clé du problème, mais dans les fait ça n'est pas tout à fait exact. Parce que ce modèle de comportement est vrai seulement pour les comportements simples tels que les besoins physiologiques de base : avoir faim, avoir soif, envie de dormir etc. Pour tout le reste, ça n'est pas suffisant.

Au départ de toute mémorisation, il y a la motivation

Prenons l'exemple de la mémoire : avez-vous remarqué que, la plupart du temps, quand vous oubliez un prénom, un nom ou n'importe quoi d'autre, c'est souvent parce qu'au départ ça ne vous intéressait pas vraiment ? La grande majorité des plaintes mnésiques viennent d'un manque de motivation. D'ailleurs, il n'est pas rare qu'une personne, lorsqu'on l'interroge en profondeur, avoue ne pas trouvé d'intérêt particulier à telle ou telle information.
Vous avez sûrement déjà vécu cette situation, celle de devoir motiver d'autres personnes à atteindre un objectif. Et là , sans doute, vous avez appliqué la recette que vous avez pu lire dans tout un tas de livres sur le développement personnel et la motivation : vous avez montré les bénéfices que ces personnes obtiendraient si elles s'entraînaient de façon intensive. Quelles récompenses elles atteindraient. Est-ce que ça a marché ?
Oui ! Et même sans doute à 100% ! Ces personnes ont pu être méga excitées ; elles étaient même impatientes à commencer l'entraînement pour progresser. Le problème, en fait, n'est pas tant de motiver dans l'immédiat, mais bien de tenir sur la durée. Or la plupart du temps, vous comme moi nous savons bien que passé le moment d'excitation, la motivation est moindre. Et qu'en quelques jours seulement vous arrêtez l'entraînement. Et vous trouverez toujours de bonnes raisons : untel aura un travail à finir. Un autre n'a pas pu à cause des enfants etc. Toujours les mêmes excuses.
A l'école, c'est sensiblement la même chose : les notes (bonnes de préférence), les bons points, les bonnes couleurs : ça marche. Au début en tout cas. Un élève qui ne "fonctionne pas bien" va en revanche rapidement se résigner. Il va se démotiver.
Je pense que vous avez déjà été motivé, que quelque chose vous a déjà excité : une idée , une vision, peut-être une formation, peut-être un nouvel objectif, une prestation, vous étiez plein de motivation, peut-être même que vous ne pouviez pas dormir tellement vous étiez excité, ensuite vous êtes passé à la première étape et après la motivation a disparu naturellement : elle s'est "dissolue".
Et le danger, dans une telle situation, c'est de penser que nous sommes responsables. Que nous avons un problème : on pense être paresseux, incapable d'agir. Et là , le drame c'est que vous perdez confiance en vous, dans vos propres capacités et vos propres ressources.
Il n'est pas question ici de fuir ses responsabilités, mais bien de relativiser. Parce qu'il manque ici deux éléments clés, confirmés par des dizaines et voire même des centaines d'études. Des éléments qui influencent votre efficacité et votre capacité à contrôler le déroulement de vos actions tel que vous l'avez décidé.
Sans ces éléments clés, c'est comme si vous mettiez au four de la farine pour faire un gâteau et que vous vous plaignez ensuite que le gâteau n'est pas réussi. Alors que c'est évident : il manque des ingrédients.
C'est la même chose avec la motivation - elle a bien sûr un rôle dans le mécanisme de nos actions mais c'est seulement l'une des composantes nécessaires, et c'est de toute façon la moins stable. Parce qu'en effet, il y a des jours où vous avez beaucoup de motivation et des jours où tout simplement vous en avez moins. Et c'est tout à fait normal. Telle est la nature de la motivation - elle n'est pas constante, elle oscille et vous n'avez jamais la même motivation.

Comment progresser dans la motivation ? 

On estime que dans le vaste ensemble complexe du mécanisme nous permettant de réguler et contrôler son comportement, sa motivation, ses désirs, ses actions, interviennent un système rationnel et un système émotionnel.
  • Le système rationnel vous permet d'analyser à froid. Vous prenez des décisions rationnelles. C'est un système lent, compliqué mais qui vous permet de prendre des décisions réfléchies.
  • Le système émotionnel est fortement lié aux émotions. Il est plus intuitif. C'est un système qui prédomine chez les enfants alors que l'adulte privilégie le rationnel.
Donc vous l'avez compris : vous activez le système émotionnel quand vous êtes impatient d'obtenir quelque chose. Dans cette configuration, vous n'avez pas forcément envie de fournir des efforts pour atteindre votre objectif. Vous voulez juste l'atteindre le plus rapidement possible.
Par contre, si vous activez le système rationnel, vous acceptez de prendre des mesures qui vous permettront d'atteindre votre objectif final. Une étude l'a très bien montrée. On invite des enfants à résister le plus longtemps possible à des guimauves posées devant eux. Naturellement lorsque vous regardez quelque chose que vous voulez, vous portez votre attention sur les caractéristiques qui vous attirent le plus et vous activez votre système émotionnel. Dans le cas des bonbons, les enfants se sont fixés sur le goût sucré qu'ils connaissent bien mais aussi sur l'aspect moelleux des guimauves. Et ils ont été capables de résister en moyenne 5 minutes.
On a essayé ensuite de renforcer leur motivation par des instructions très simples en engageant leur système rationnel : les scientifiques ont demandé aux enfants de se concentrer non pas sur le goût mais plutôt sur l'apparence de la guimauve qui est juste blanche, douce et duveteuse. Grâce à cette méthode les enfants ont été capables de tenir 3 fois plus longtemps, soit environ 15 minutes.
A un autre groupe d'enfants, on leur a demandé de non pas regarder les bonbons, mais de juste les imaginer en dehors de la boîte sous forme d'image. Ceci afin de court-circuiter l'aspect émotionnel. Cette astuce a permis aux enfants de résister jusqu'à 18 minutes car ils ont réussi dans une plus large mesure à activer leur système rationnel.
Comme vous  le savez, les prix et les récompenses améliorent votre motivation et jouent un rôle extrêmement important dans la réalisation de vos actions. Si vous vous intéressez aux caractéristiques les plus attractives d'un objet, d'une action vous faites exactement la même chose que les enfants lorsqu'ils regardent et bavent d'envie sur les bonbons. Vous activez votre système émotionnel, celui qui détruit votre patience et l'envie de faire des efforts, car vous voulez tout et tout de suite. En activant le système émotionnel vous réveillez vos désirs.
Qu'est-ce qu'il faut retenir de tout ça ? Que l'approche qui consiste à anticiper une réussite de façon émotionnelle porte atteinte à sa réalisation. Oui vous avez bien lu : toutes ces pratiques qui consistent à visualiser par avance le succès et tout ce que ce succès nous apporte en terme de gains, de récompenses peut être nuisible. Ainsi, de nombreuses études ont montré que des personnes qui font un régime et qui ont visualisé leur poids idéal après une année pèsent 12kg de plus que les personnes qui n'ont pas visualisé leur idéal.
Dans une autre étude qui a duré deux ans, des étudiants qui ont imaginé obtenir le travail de leurs rêves gagnaient moins que leurs camarades qui n'avaient pas visualisé leur idéal. Pourquoi à votre avis ? On s'est aperçu que ceux qui imaginaient un travail de rêve se sont moins mobilisés pour envoyer des CV aux employeurs. Ils ont fait moins d'efforts.
De la même manière, dans une autre étude, les étudiants qui passaient leur temps à imaginer avoir de bonnes notes aux examens, en moyenne ont obtenu des résultats plus mauvais que leurs camarades qui n'imaginaient pas obtenir 20/20. L'analyse de ce groupe d'étudiants a montré que ceux qui ont imaginé avoir de très bons résultats ont moins travaillé que ceux qui ne l'avait pas imaginé.
Ce type d'approche ne vous motive pas à travailler pour atteindre vos objectifs, mais vous donne tout simplement envie de les atteindre immédiatement. De façon automatique. Et ça ne vous engage pas à faire des efforts pourtant nécessaires.

Conclusion

Donc, ce qu'il faut retenir c'est qu'il ne sert à rien de visualiser des récompenses si vous voulez atteindre un objectif qui demande de l'effort et du temps. Il vaut mieux plutôt se rappeler du sens de l'action que vous voulez entreprendre : pourquoi voulez-vous atteindre cet objectif ? Ne perdez pas de vue le sens de votre action.
Pour vous aider, vous pouvez utiliser des fiches, des mots clés que vous affichez chez vous et sur lesquels vous rappelez le sens de votre action et pourquoi vous le faites. Vous activerez ainsi votre système rationnel qui donne de meilleurs résultats sur la motivation à long terme ; ainsi, vous pouvez déclencher une action immédiate par l'intermédiaire de votre système émotionnel et une action durable par l'intermédiaire de votre système rationnel. La conjugaison des deux optimise votre motivation.

Vos réactions (11)

Écrire un commentaire

Je procède par petits objectifs. Et si un jour, je ne suis pas motivée, je diminue mon objectif pour obtenir quand même un résultat, si minime soit-il.

par Isabelle MODARD , il y a 6 ans

Bonjour, La video ne fonctionne pas....
Sur le contenu texte, il s'agit souvent du supplice de Tantale. Comment obtenir de soi la sagesse nécessaire à tous âges?
Amicalement, Anne.

par Anne RAUIS , il y a 6 ans

Bonjour, La video ne fonctionne pas....
Sur le contenu texte, il s'agit souvent du supplice de Tantale. Comment obtenir de soi la sagesse nécessaire à tous âges?
Amicalement, Anne.

par Anne RAUIS , il y a 6 ans

En tout cas moi aussi j ai remarqué que la visualisation de la réussite avait un effet démobilisateur au quotidien
Perso j essaie de fractionner des buts a atteindre et ce a la semaine et mieux encore a la journée
J essaie de trouver du plaisir dans la réalisation des buts journaliers .....pas tous les jours facile

Bonne journée
Agnès

par Agnes , il y a 6 ans

Bonjour

Très sympathique et réaliste cette vidéo ! En ce qui me concerne, chaque soir, je m'écris " une feuille de route " pour le lendemain notant ce que j'ai l'intention de réaliser. Bien évidemment, sont compris des temps de pause comme une promenade, écouter de la musique ...

Mais le danger étant pour moi d'en faire trop, ce qui me motive VRAIMENT , c'est le RAPPEL des souvenirs.
Je n'avais pas ce rappel ou du moins très très mal....
Et je sais par expérience, que si je veux aller vite, cela ne marche pas !!!!
J'aime me rappeler ce proverbe chinois : " ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter ".

Amicalement

par Michel , il y a 6 ans

Bonjour

Sympathique et très honnête cette vidéo !

En ce qui me concerne, je sais par expérience que si j'en fais trop, cela ne marche pas. Trouver un juste équilibre n'est pas forcément aisé.

En ce qui me concerne, je m'établis " une feuille de route " chaque soir, pour chaque lendemain , notant ce que je dois réaliser. Bien évidemment, j'y incorpore des temps de pause comme aller faire une promenade, écouter de la musique ....
Mais ce qui me motive vraiment, c'est d'avoir enfin trouver une manière ( je n'ose pas dire " la " manière ), pour favoriser LE RAPPEL des acquis.

Si un jour je ne suis pas motivé ou peu, je cherche à comprendre d'o๠cela vient. Pendant cette recherche, qui n'a jamais duré bien longtemps, je me rappelle de l'état dans lequel j'étais lorsque j'étais vraiment motivé, ce qui m'encourage à persévérer...

J'aime me rappeler ce proverbe chinois : " ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter ".


Amicalement

par Michel , il y a 6 ans

Bonjour Michel
Pouvez vous me dire en quoi consiste votre manière de favoriser le rappel des acquis ?
Cordialement
Agnes

par Agnes , il y a 6 ans

Bonsoir Agnès

Je vous prie de bien vouloir m'excuser de vous avoir, totalement involontairement, induite en erreur.
En effet, il ne s'agit pas de " MA " manière de favoriser les acquis, mais celle de VINCENT ; c'est tout ce qu'il nous apprend.
En m'efforçant d'être plus explicite, je peux dire que je suis ravi de pouvoir suivre cours et conférences de Vincent.

Est-ce plus clair ?


Cordialement

par Michel , il y a 6 ans

Bonjour ,
Pourquoi la visualisation peut-elle être facteur de réussite en ce qui concerne la mémoire et non en ce qui concerne la motivation? Exemple: Lors d'examens, je me projette en situation de réussite, je me vois savoir répondre aux questions... et cela marche! par contre vous venez de donner l'exemple inverse... Je ne comprends plus très bien... Pouvez-vousexpliquer cette différence?

par Anne-Françoise , il y a 6 ans

Bonjour à tous,
Grâce à votre vidéo j ai pu comprendre mon état de démotivation. Je vous remercie pour cette video.
J attend les actions à menées pour garder un seuil minimal de motivation tous les jours

par Nabila , il y a 6 ans

Bonjour, et merci, c'est très intéressent
Je pence que la visualisation de l'objectif final n'est pas la cause de l'echec, mais c'est le fait de ne pas avoir de plan d'action qui en est la cause. avoir le but en vue est très important pour réussir, et cela a était expérimenté, à condition d'avoir un plan rationnel.

par Merouane REMMOUCHE , il y a 6 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

De nouvelles habitudes en 3 étapes

Les secrets de la volonté