Plaintes mnésiques

Illusion et mémoire

Le rôle premier de votre mémoire de travail

Votre mémoire vous permet d'abord de vivre l'instant présent
Votre mémoire vous permet d'abord de vivre l'instant présent
Un élément important que vous devez comprendre par rapport à la mémoire, c'est que son rôle principal est avant tout de vivre l'instant présent. Vous avez réellement, pour simplifier, deux types de mémoire. La première est une mémoire à court terme qu'on appelle mémoire de travail. Son rôle, comme son nom l'indique, sert à travailler. C'est une mémoire dite immédiate : elle traite les informations dans l'instant. L'autre forme de mémoire est la mémoire dite à long terme dans laquelle sont stockés vos souvenirs permanents. On l'appelle aussi mémoire implicite : c'est la mémoire du par cœur. C'est une mémoire automatique.
On confond souvent ces deux formes de mémoire. Elles sont complémentaires mais ne fonctionnent pas tout à fait de la même façon. Retenez surtout que le rôle premier de votre mémoire est de vivre le moment présent. Et que pour ça, elle implique sa mémoire de travail. Le problème, c'est que cette forme de mémoire est limitée en quantité d'informations et en durée de rétention. Par exemple, essayez de retenir ce numéro en répétant chaque nombre à haute voix : 06 32 76 54 98. Puis répondez à ma question : combien font 11 fois 12 ? Je vous laisse réfléchir quelques instants. 11 fois 12 ? Vous n'avez peut-être pas trouvé la solution mais ça n'est pas important. Ce qui est important c'est ma deuxième question : quel est le numéro de téléphone que je viens de vous donner à l'instant ?
Conduire est une action permise par votre mémoire implicite
Conduire est une action permise par votre mémoire implicite

Une limite naturelle de votre mémoire : l'empan mnésique

Il y a de grandes chances pour que vous ayez oublié une grande partie de ce numéro. Et c'est normal, car en vous demandant de le retenir dans l'immédiat, j'ai impliqué votre mémoire de travail. Pour être efficace, vous auriez dû restituer ce numéro immédiatement, car encore une fois, le rôle de votre mémoire de travail, immédiate, c'est de traiter les informations en temps réel. Et cette mémoire que vous utilisez continuellement au quotidien, elle a du mal à gérer plus de 6 ou 7 informations en même temps et de toute façon plus de quelques secondes. On parle alors d'empan mnésique : c'est la moyenne naturelle de l'être humain à traiter les informations en temps réel. On dit que l'empan mnésique est de 7 environ. 
Réellement, on dit que l'empan mnésique se situe de 4 à 11 informations suivant la difficulté des informations. Si je devais simplifier le fonctionnement de la mémoire, je vous dirais ceci : au quotidien, votre mémoire de travail traite les informations du moment pour les comparer avec les informations stockées dans la mémoire à long terme. Ainsi, dès lors qu'elle reconnaît des informations, elle les traite plus facilement et plus rapidement. Par contre dès que c'est nouveau ou compliqué, elle les traite plus difficilement et les retient moins bien.

A la recherche de l'efficacité

Qu'est-ce qui conditionne votre efficacité au quotidien ? C'est votre capacité à puiser dans votre mémoire à long terme et à réactiver rapidement des notions, des informations, des pratiques. Par exemple, quand vous conduisez vous êtes efficace : pendant que votre mémoire de travail traite l'environnement et compare cet environnement avec vos connaissances stockées dans votre mémoire à long terme, comme par exemple un feu rouge, votre mémoire à long terme, qui est automatique, vous permet d'appuyer sur les pédales, tourner le volant, passer les vitesses. Mais rappelez-vous au tout début quand vous avez appris à conduire : vous n'étiez qu'en mode conscient : vous étiez attentif à tout : l'environnement, mais aussi le poste de conduite. Vous regardiez peut être vos pieds pour freiner, ou le levier de vitesses. Vous divisiez votre attention et forcément, vous n'étiez pas efficace. C'est par la pratique que vous avez automatisé certaines tâches.
montage
suivez gratuitement 
et sans inscription
mon cours complet 
pour développer 
une mémoire exceptionnelle
Alors à votre avis, qu'est-ce qui explique qu'avec le temps on a le sentiment que notre mémoire se détériore ? Je peux déjà vous affirmer une chose : si vous lisez ces écrits, c'est que sans doute vous avez une mémoire tout à fait correcte. Car lire est une action de mémoire. Vous n'en avez pas forcément conscience, mais depuis votre naissance vous ne faites que des actions de mémoire, des actions souvent très complexes.
Beaucoup de personnes pensent que l'âge est une cause majeure des problèmes de mémoire. Alors c'est vrai que le temps joue contre nos capacités, mais pas autant qu'on peut le penser. D'ailleurs des tests ont été fait : on a mis en concurrence des jeunes de 20 ans environ avec des retraités. On leur a demandé de mémoriser une poésie en 15 minutes environ. Lorsqu'on demandait aux uns et aux autres de restituer la poésie, les jeunes de 20 ans battaient à plate couture les plus âgés.
On a refait le test : on a demandé aux deux groupes de refaire le même travail mais en prenant le temps qu'ils voulaient. Les plus jeunes mémorisaient plus vite la poésie que les retraités. Mais lorsqu'on demandait aux deux groupes de restituer, la capacité de rappel était similaire. Ce qui signifie qu'avec l'âge il faut plus de temps pour se concentrer, pour retenir, mettre en place des stratégies.
Et ça s'explique, en partie c'est vrai, par le poids des années, car on perd en effet des capacités physiques mais aussi cérébrales. Mais surtout, ce qui fait la différence c'est le manque de pratique et d'entraînement. L'un des grands ennemis de la mémoire, c'est la routine. Dès lors que vous êtes sorti du système scolaire, vous avez arrêté de pratiquer, d'apprendre de façon variée. Vous vous êtes spécialisé, vous êtes devenu bon dans votre domaine. Mais vous avez arrêté de vous intéresser aux langues étrangères, à l'histoire géo, aux sciences naturelles etc.
Et du coup, vous avez perdu les habitudes et les stratégies liées. Votre mémoire est toujours là, elle s'occupe de vous faciliter la vie au présent, mais vous avez cependant la sensation que c'est plus difficile, que vous oubliez plus vite : c'est ce qu'on appelle la plainte mnésique. Votre mémoire devient un peu fainéante : elle n'est plus entraînée.

Sur le même sujet :

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Plaintes mnésiques

Illusion et mémoire