4 clés d'un cerveau positif

congres compte rendu

3 astuces pour favoriser la neurogénèse

Si le cerveau perd des neurones, il en fabrique aussi toute la vie !
Si le cerveau perd des neurones, il en fabrique aussi toute la vie !
On vous a certainement dit un jour qu'avec l'âge, on perdait des neurones. C'est vrai. Ce qu'on sait moins, c'est que notre cerveau est aussi capable d'en fabriquer : c'est ce qu'on appelle la neurogénèse. Tout se passe au niveau de l'hippocampe, une petite région du cerveau impliquée dans la mémorisation. Il s'agit d'une sorte de relais : les informations sont ainsi triées par cette zone particulière dont la forme rappelle en effet celle de ce curieux poisson qu'est l'hippocampe.
On peut donc toute sa vie régénérer dans une certaine mesure son potentiel cérébral : c'est notamment grâce à cette capacité que de nouveaux circuits peuvent se reconstruire, notamment après un AVC ou ce genre de pathologie.
Il s'agit donc d'une information positive : sauf que, dans les faits, quelques règles sont à respecter pour que ça fonctionne dans le temps.

Astuce n°1 : prenez soin de vous !

Eh oui ! Un corps bien entretenu sera plus enclin à favoriser la création de nouveaux neurones. Il s'agit là de bon sens mais remarquez que de nos jours, il existe mille et une façon de martyriser votre corps. Fumer, boire trop d'alcool trop souvent, vivre en état de stress... Vous connaissez évidemment ces ennemis de votre santé, mais pour autant est-ce que vous les évitez ?

L'alimentation joue un rôle important

Tout le monde le sait. Tout le monde en parle : les probabilités pour que notre alimentation conditionne non seulement notre santé mais aussi notre équilibre mental sont réelles. Des tas de maladies et pathologies peuvent avoir comme origine notre façon de manger. Ce qu'il y a dans notre assiette va directement influer sur notre corps tout entier. Sans tomber dans l'extrême, vous devez évidemment privilégier les bons aliments. Ne pas trop manger, mais suffisamment de façon équilibrée et variée. Ok pour un Mac Do de temps en temps, mais donnez la priorité au frais, aux légumes. Faites un tour sur les marchés, apprenez à cuisiner : non seulement ça fera marcher vos méninges mais en plus, vous verrez, c'est très plaisant !
montage
suivez gratuitement 
et sans inscription
mon cours complet 
pour développer 
une mémoire exceptionnelle

Faire du sport est positif

Des tas d'études ont montré que bouger au quotidien est primordial. Rester sédentaire ne favorise aucunement votre cerveau, pour plusieurs raisons. L'une d'elles, c'est que votre cerveau a besoin de s'oxygéner. On sait aujourd'hui qu'on apprend mieux en bougeant. Ce qui devrait remettre en cause notre façon d'enseigner. On sait aussi que bouger régulièrement favorise l'activité cérébrale de façon générale : on réfléchit mieux et plus vite lorsqu'on pratique un sport régulier. Pourquoi ? D'une part, le cerveau est mieux oxygéné et d'autre part l'activité physique détend. On pense à autre chose. Au niveau biologique, des substances chimiques agissent sur le cerveau de façon positive. Prendre soin de soi, c'est aussi prendre du temps pour soi notamment par des loisirs qui vous permettent de mettre votre corps en mouvement : la marche, le vélo... Il est aisé au quotidien de faire du sport sans s'en rendre compte ! Monter des escaliers au lieu de prendre l'ascenseur, laisser la voiture au garage et marcher... Tout est question de volonté.

Evitez les médicaments

Sauf prescription médicale, vous devez éviter de prendre des médicaments : somnifères, anxiolytiques favorisent le moindre effort. Si vous souffrez d'insomnie passagère, essayez plutôt de vous relaxer. Si vous êtes anxieux parce que vous passez un examen, même consigne : pratiquez des exercices de yoga, faites du sport, sortez, allez vous amuser. Faites l'effort de ! Le vrai problème, c'est que des tas de personnes cherchent aujourd'hui des pilules magiques pour régler leurs différents problèmes. On ne veut plus faire d'effort. Alors que c'est cet effort qui entretient votre santé et votre cerveau. Pensez-y !

Astuce n°2 : sortez et rencontrez du monde

Si vous laissez une personne âgée atteinte d'Alzheimer toute seule dans son coin, la pathologie va naturellement s'installer et progresser. Si au contraire vous la maintenez en société, vous lui permettez de mieux maintenir ses capacités cérébrales. On remarque ainsi que la relation à l'autre est fondamentale pour favoriser les connexions cérébrales. Pourquoi ? Parce qu'on apprend au contact de l'autre, tout simplement. A l'heure où on pointe du doigt les différences de culture, on serait bien inspiré au contraire de chercher à s'intéresser aux différences des uns et des autres. Car l'un des ennemis de la mémoire, c'est la routine. Si vous voulez favoriser cette fameuse neurogénèse, privilégiez les interactions !

Sortez de votre routine

Il ne vous a certainement pas échappé qu'avec l'âge l'être humain a cette fâcheuse tendance à privilégier son petit train train quotidien. La plupart du temps, quand on se plaint de sa mémoire, c'est d'abord parce qu'on ne la stimule plus comme avant. On s'enferme dans sa zone de confort et tout semble parfait. Adepte du moindre effort, nous prenons la mauvaise habitude de laisser notre cerveau privilégier les automatismes du quotidien et une certaine passivité... Alors que c'est tout le contraire qu'il faudrait faire. Votre cerveau vous propose des facultés d'attention, de concentration, de mémoire : utilisez-les et sortez de chez vous ! Secouez-vous un peu, soyez curieux, curieuse et allez voir ce qui se passe dehors !

Rencontrez d'autres cultures

Je trouve dramatique qu'aujourd'hui on parle de fermer les frontières. Evidemment, le contexte actuel guide nos dirigeants vers cette solution au nom de la sécurité. Et pourtant, c'est par le voyage que vous pouvez progresser, développer votre cognition, favoriser la création de nouveaux neurones. Si vous avez déjà voyagé, vous savez ce que cela signifie. Parfois on se retrouve complètement perdu dans un pays dont la culture est tellement différente de la notre. Vous avez à ce moment deux solutions : fuir, refuser ce mode de vie ou tenter de le comprendre. La seconde solution est la plus favorable à votre cerveau.
Vous n'aimez pas voyager ? Vous avez peur de l'avion ? Vous avez de la chance : dans un pays comme la France, multiculturel, vous avez cette possibilité de rencontrer d'autres modes de pensées près de chez vous. Il suffit de vous inscrire à n'importe quelle activité de loisirs qui vous plaît : le dessin, la musique, le sport pour rencontrer d'autres personnes et certainement d'autres cultures... qui peuvent juste être régionales ! Enrichissez-vous par les rencontres. Échangez et apprenez. Le bénéfice sera multiple.

Astuce n°3 : ne vous contentez pas de vous informer, apprenez !

Il y a un terme très à la mode qui nous vient de nos amis canadiens : l'infobésité. C'est la tendance actuelle qu'on a tous à consommer de l'information sans capitaliser dessus. On lit l'information et on la jette pour passer à autre chose. Nous sommes dans ce cas précis dans l'instantanéité. C'est d'ailleurs un peu ce que vous faites en lisant cet article... Sauf si vous vous appropriez son contenu. Explications : lire et consommer pour rejeter, ça n'a pas d'intérêt particulier. Ce qu'il faut privilégier, c'est l'acquisition d'informations pour vous aider à progresser, à mieux comprendre votre environnement. Donc d'un côté, on a la consommation d'informations brutes et de l'autre on a l'acquisition des informations.
Bien sûr, il est important de s'informer. Mais l'idéal c'est que la balance penche du côté de l'acquisition. Il faudrait aujourd'hui ralentir cette surinformation dans laquelle nous nous trouvons pour se focaliser sur des notions plus importantes, plus formatrices. Apprendre est plus important que prendre. Pensez-y !
Des questions ? Des commentaires ? Publiez librement ci-dessous :

Sur le même sujet :

Vos réactions (3)

Merci beaucoup pour ces informations primordiales, il est vrai que l'on se contente de peu d'effort, on oublie l'essentiel, c'est d'apprendre l'essentiel, on a toujours tendance à saturer d'information !
Merci encore,
Arno

par Arno , il y a 2 ans

Clairement : l'enjeu aujourd'hui c'est de faire des choix :)

par Vincent Delourmel , il y a 2 ans

par Visiteur , il y a 1 an

Merci pour ce blog instructif et très positif !

par LIEXIE10 , il y a 6 mois

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

4 clés d'un cerveau positif

congres compte rendu