Le circuit de la récompense

La loi de Hull

Comment on se sent efficace

C'est en 1983 que le chercheur Albert Bandura défini l'autoefficacité perçue. Il s'agit de notre capacité à anticiper des satisfactions en fonction de nos réussites ou nos échecs. Concrètement, pour que ça marche, il faut être capable de se fixer un but par rapport à un standard personnel.
Dans une expérience, Bandura propose à 3 personnes débutantes de soulever un poids. Au premier participant, sans lui révéler son score, son standard personnel donc, on lui propose un objectif : soulever un poids 40 % plus lourd que ce qu'il a réussi à faire. Par exemple, s'il a soulevé 100 kg, il doit tenter de soulever 140 kg. Au second participant, on lui donne un score exagéré de 24 % par rapport à la réalité. S'il a soulevé 100Kg, on lui annonce donc qu'il a réussi à soulever 124 kg. On ne lui donne aucun objectif particulier. Au troisième participant,, on lui fait un retour lui aussi « exagéré » de 24 % et on lui propose l'objectif de soulever 140 kg. Les résultats sont sans appel : par rapport à un groupe contrôle qui n'aurait reçu aucune consigne, les participants recevant un feedback exagéré et un but progressent de 60 %. Si vous recherchez l'efficacité chez les autres ou sur vous-même, privilégiez toujours un feedback associé à un but « proche » qui semble facile à atteindre.
montage
suivez gratuitement 
et sans inscription
mon cours complet 
pour développer 
une mémoire exceptionnelle

Retenez

  • Albert Bandura a défini l'auto efficacité perçue
  • Il faut être capable de se fixer un but par rapport à un standard personnel
  • Privilégiez toujours un feedback associé à un but « proche » qui semble facile à atteindre.
Laissez votre commentaire ci-dessous :
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Le circuit de la récompense

La loi de Hull