Un peu d'histoire

Une leçon de courage : Loïcia, 8 ans

L'Ecosse, un pays magique !

L'écosse, pays magique
L'écosse, pays magique
Eric Gaba
En 2010, j'ai eu l'occasion de faire plusieurs voyages coups sur coups : Tunisie, Sénégal, Martinique, Ecosse. De tous ces voyages, j'étais particulièrement impatient de découvrir le Sénégal, la Martinique, la Tunisie... mais un peu moins l'Ecosse qui me paraissait être un endroit plus commun.
C'est en septembre que j'ai décollé pour Edimbourg sans trop savoir ce que j'y verrais là -bas. A l'arrivée, malgré un mois très correct en France (et même en Bretagne), la température était franchement frisquette. Wow, à ce moment là , promis, je n'avais qu'une hâte : arriver à novembre pour me rendre en Martinique ! Il faut dire que je ne suis pas particulièrement un grand fan du froid, sauf en montagne dans le contexte des sports d'hiver. Allez savoir...
Pourtant, il faut bien l'admettre, en arrivant au centre ville d'Edimbourg, où je logeais, le peu que j'avais pu entrevoir m'a rapidement séduit. En fait, loin des clichés européens habituels, c'est une très belle ville historique vraiment très attractive. Dominée par son château majestueux, imprégnée de l'ambiance médiévale de sa vieille ville, qui contraste avec les bâtiments géorgiens de la nouvelle ville, d'une extraordinaire richesse culturelle, la capitale de l'Ecosse regorge de musées et de galeries. Et puis à Edimbourg la campagne est toute proche.
Edimbourg est une ville historique
Edimbourg est une ville historique
Le château d'Edimbourg
Le château d'Edimbourg
A Edimbourgh, beaucoup de verdure !
A Edimbourgh, beaucoup de verdure !
Vue du château sur la ville
Vue du château sur la ville
La première journée, j'ai pu visiter le château "gardé" par notamment la statue de William Wallace, le personnage campé par Mel Gibson dans l'excellent film "Braveheart". Héros et symbole de l'indépendance écossaise, il affronta les troupes du roi d'Angleterre Edward I qui venaient d'envahir son pays, au XIIIe siècle. L'intérêt de ce château, outre les magnifiques pièces, bijoux et l'incroyable souterrain o๠étaient retenus les prisonniers, vaut pour le magnifique panorama qu'il offre sur la ville :
Les rues de la ville sont typiques, exactement ce qu'on peut en attendre : les pubs notamment. C'est vraiment sympa à l'oeil et, ce qui ne gâte rien, les écossais sont plutôt très accueillants. Ne les comparez pas aux anglais, ils restent leurs meilleurs ennemis. Ceci étant, se balader dans les rues d'Edimbourg est vraiment très agréable : c'est une ville o๠il fait bon vivre avec, parfois, une architecture incroyable, notamment au niveau des grandes écoles. On se croirait vraiment dans un film de Harry Potter. Il y a un côté magique ici que je n'ai retrouvé nulle part...
Les rues d'Edimbourg sont vraiment agréables
Les rues d'Edimbourg sont vraiment agréables
Le château de Stirling
Le château de Stirling
L'Ecosse est un pays surprenant. Pour avoir également visité l'Irlande, je vous avoue avoir nettement préféré le cadre écossais. La ville de Dublin est très sympa, mais Edimbourg, honnêtement, c'est tip top.
Le lendemain de mon arrivée, cap vers l'entrée des Highlands, au château de Stirling. Alors, les Highlands, c'est quand même quelque chose. Je n'avais jamais vu ça : des collines relativement hautes à perte de vue. Si à Edimbourg on peut se croire dans un roman de Harry Potter, là j'ai juste l'impression de me retrouver au coeur du Seigneur des Anneaux ! Pour un magicien, vous en conviendrez, c'est quand même le must !
Du château, j'ai pu ensuite me rendre à South Queensferry, charmante petite ville côtière afin de profiter d'une mini-croisière qui vous mène jusqu'à l'île d'Inchcolm qui abrite les vestiges d'un site monastique, les mieux préservés d'Ecosse. Euh... vu le temps qu'il faisait, j'avais plutôt l'impression de passer devant un château hanté ! J'aurais bien aimé descendre et visiter...
 L'île d'Inchcolm
L'île d'Inchcolm
Roman Camp
Roman Camp
Plus tard dans la semaine, j'ai pu visiter la région des Trossachs, terre des héros écossais, surnommée les Highlands miniatures avec ses paysages idylliques de montagnes basses qui se reflètent dans les eaux scintillantes des lochs. C'est une des plus belles régions d'Ecosse. De là j'ai pu me restaurer à Roman Camp pour le déjeuner.
Alors, petit aparté en ce qui concerne la nourriture écossaise. Très clairement, ils ne sont pas les rois de la cuisine. Je n'ai pas très bien mangé là -bas. Je ne suis pas particulièrement difficile et j'ai même réussi à avaler leur spécialité locale : la panse de brebis. C'est juste que je n'ai pas trouvé de saveurs particulières. Le dernier jour, j'ai terminé par un burger qui semblait vraiment appétissant. Mais non, je n'ai pas réussi à le terminer. Donc, si vous allez en Ecosse, ne vous attendez pas forcément à de la grande cuisine. Mais revenons à Roman Camp, qui fait exception quand même : cette demeure à l'origine, était une loge de chasse (vers 1625). L'intérieur de l'hôtel est admirablement décoré. C'est à voir. et on y mange très bien. Je soupçonne le cuisinier d'être français :) .
De Roman Camp, j'ai pu profiter d'une nouvelle croisière, cette fois sur le magnifique Loch Katrine :
Le bateau, le seul qui navigue sur le loch Katrine
Le bateau, le seul qui navigue sur le loch Katrine
Une vue sur les Highlands miniatures
Une vue sur les Highlands miniatures
Le point de départ
Le point de départ
La distillerie Glengoyne
La distillerie Glengoyne
Chapelle Rosslyn
Chapelle Rosslyn
De cet endroit, si vous êtes curieux, vous pouvez visiter la distillerie Glengoyne, où l'on vous dévoilera le secret de la distillation du whisky écossais. Qui est une religion par là -bas. Et honnêtement, je n'aime pas le whisky. J'ai toujours trouvé ça ignoble. Mais sur place, j'ai pu apprécier un tout autre breuvage un peu caramélisé et ma foi plutôt agréable. J'ai ramené 2 bouteilles de 20 ans d'âge qui a fait le bonheur de ma famille !
Pas très loin d'Edimbourg, si vous êtes fan du Da Vinci Code, vous pourrez visiter la chapelle Rosslyn qui sert de décor à un moment donné du film avec Tom Hanks. L'endroit est très mystérieux... comme toute l'Ecosse du reste !
Bon, je dois aussi vous avouer un truc : dans une certaine partie de la chapelle, les photos et autres vidéos sont interdites. Ne dites jamais ça à un magicien : j'ai réussi à en prendre quelques unes. Il s'agit de reliques et autres mystères de l'endroit... Un piège à touriste je suppose (je tombe souvent dedans).
Pour conclure : à 1h00 d'avion de Paris, avec un billet pas cher du tout, vous avez la chance de pouvoir accéder à ce magnifique pays qu'est l'Ecosse. Comme je vous l'écrivais au tout début de ce billet, j'attendais avec impatience d'autres pays, plus ensoleillés et qui me paraissaient plus dépaysants. Je me suis trompé : deux mois plus tard j'étais en Martinique, que je ne connaissais pas, et je n'ai pas eu le même "coup de foudre". Alors, certainement que, concernant l'Ecosse,  j'ai pu bénéficier de l'effet de surprise. Mais j'ai déjà prévu d'y retourner pour visiter l'autre partie, à l'ouest, mais aussi de me rendre à Cork qui, paraît-il est également très sympa.
Si vous recherchez une destination originale, pas loin, n'hésitez pas : vous aussi, j'en suis sûr, tomberez amoureux de l'Ecosse !

Vos réactions (1)

superbe voyage que nous avons fait aussi en Ecosse au depart d Edimbourg en remontant jusque qu a la mer du nord, 8 jours de visites superbes en voiture

par Celtine , il y a 1 an

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Un peu d'histoire

Une leçon de courage : Loïcia, 8 ans