Atelier mémoire
Cours 3 : l'encodage
Quand on veut mémoriser, on doit nécessairement faire un travail dit d'"encodage". Ce qui implique ce qu'on appelle du traitement de l'information.

Retenez :

Encoder c'est :
  • Respecter sa mémoire de travail : pas trop d'informations, pas trop vite
  • S'assurer que l'information est suffisamment claire : quand ça n'est pas le cas, et que c'est abstrait, c'est difficile à retenir. C'est le rôle de la mémoire sémantique ;
  • Mettre en scène cette information, la contextualiser : c'est le rôle de la mémoire épisodique ;
  • Consolider l'information en la répétant, l'utilisant, la partageant : grâce à votre mémoire procédurale.
Apprendre, c'est :
  • exprimer (mémoire procédurale) dans différents contextes (mémoire épisodique) ce que vous avez compris (mémoire sémantique)
  • c'est par exemple pour une même information la retrouver sous différents formats : une vidéo, un livre, une visite puis la partager. C'est à cette condition que vous vous appropriez les informations. Et donc que vous les apprenez.

Ce que vous pourriez faire

Prenez n'importe quel document et tentez de mémoriser (voire d'apprendre) son contenu. Non pas par cœur (car on peut "apprendre par cœur" sans comprendre) mais avec l'objectif de le restituer correctement.

Vous devrez donc probablement :
  • repérer des idées clés
  • les organiser
  • les associer d'une façon ou d'une autre (graphiquement, mentalement : des méthodes vous sont proposées sur le Mémo'Camp).
Suite : les processus de récupération
Vous pouvez poser vos questions ci-dessous, commenter, interagir :
icone arrow down circle 21b03

Vos réactions (1)

La différence entre "mémoriser" et "apprendre" me rappelle un de mes professeurs de lycée qui nous avait expliqué dans des termes relativement similaire la différence entre "être érudit" (être un dictionnaire ambulant) et "être cultivé" (s'approprier des connaissances et être capable de les relier entre elles).

par Stéphane , il y a 8 mois
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires